Archive | novembre, 2010

Vertiges sublimes et couleurs des saisons intimes.

30 Nov

 

Une dédicace pour les amis

Article pour La Tribune Juive sur 

 Le 9 novembre 2010, notre collaborateur Yves Alavo lançait un 2e recueil de poésie à la maison de la culture Ahuntsic, Vertiges sublimes et couleurs des saisons intimes paru aux Éditions Grenier.. À cette occasion, un certificat de reconnaissance lui a été présenté par le ministre fédéral de l’immigration, de la citoyenneté et du multiculturalisme M. Jason Kenney, » pour  son accomplissement remarquable à promouvoir la culture au Canada« .

 Vertiges que l’on ressent à la lecture de cette prose poétique.  Entrer dans l’univers littéraire d’Yves Alavo nous  fait perdre pied et nous  déstabilise dans nos certitudes de vocabulaire, . En effet, comment le thé peut-il porter des  « sonorités harmonieuses »(p.26) et comment la tendresse peut-elle être une couleur  « blanche la tendresse qui monte de l’âme « (p.34)?  C’est grâce à un riche éventail d’images inédites que le poète nous désarçonne et nous entraîne dans son monde tourbillonnant. Vertiges.

 Sublimes. C’est à un état permanent d’extase que nous sommes conviés en parcourant ces poèmes.  L’homme est sans cesse conquis au superlatif par la femme.  Celle qui porte des « escarpins divins » (p.24), celles qui sont « deux fois plus que belles » (p.42) ou encore celle qui fait dessiner  et danser le poète (p.88). L’homme poète recherche et cultive  des femmes à admirer. Il nous  entraîne au-delà du réel féminin, au-delà du réel humain tout court, là où ce sont les sensations fortes qui  guident : « lumière de ton baiser, lumière de ta main chaude« (p.40). Sublimes.

 Couleurs . C’est une oeuvre de jeunesse très colorée peinte par le poète lui-même qui sert de couverture au livre. Le jeune homme de vingt ans trouvait alors dans l’expression picturale,  le moyen de communiquer au monde ses émotions.  Aujourd’hui,  à l’âge de la maturité,  l’auteur se sert de la palette des couleurs pour exprimer des idées politiques « La vague bleue » (p.18), rendre hommage à des artistes « Oranges, les chaussons des danseuses« (p.69)  et même crier une sensualité qui explose «  jaunes saveurs des langues enlacées  » (p.34). Comme le titre l’évoque, chaque saison a sa couleur, « hiver blanc« (p.58) , « printemps  vert  » (p.59), « été  jaune« (p.60) « automne rouge » (p.61). Yves Alavo aime les couleurs et sa poésie nous emmène dans un univers vif et vibrant. Couleurs.

À la fin du récital auquel a pris part aussi Raynaud Hernandez Lopez

 Saisons. L’auteur est originaire du continent africain où se succèdent deux saisons pas vraiment différenciées avec soleil et chaleur en permanence.  On oserait soumettre l’hypothèse que le poète a été envoûté par le contraste violent de nos saisons nordiques, tellement courtes qu’il faut les embrasser immédiatement, tellement rudes qu’il faut développer une carapace d’évasion, tellement soudaines qu’elles font sursauter  le poète et l’émeuvent « sur le chemin du parc, le vert est frappant » (p.47). Même si l’immigration est une exil, « exil du coeur jamais parti et pourtant orphelin« (p.22), il est bon de croire que notre diversité canadienne et québécoise toute en saisons et en humains a retenu chez nous Yves Alavo pour le meilleur et pour la poésie. Saisons

 Intimes. Il est des états d’âme que seule la poésie permet d’exprimer. Colère devant l’injustice sous forme d’écriture revendicatrice. Désir passionnel sous forme fleurie et arrondie. Enthousiasme jovial sous forme de délire littéraire. L’intimité , c’est le poète qui livre ses secrets, qui déplie la toile rangée des convenances et qui entrouvre ses bras et son coeur. Intimes.

 Laissez-vous prendre au jeu de la poésie que vous propose Yves Alavo dans Vertiges sublimes et couleurs des saisons intimes. Un petit livre qui ouvre vers un horizon infini.

Paule Mauffette

Célébration de la beauté.  Photo Camilo Gomez Duran

 Notez bien: on peut se procurer le livre directement auprès de l’auteur – yves.alavo@gmail.com.

 Ou à la Librairie Olivieri 514-739-3639

http://librairieolivieri.com/

Publicités

ENGAGEMENT ET CRÉATIVITÉ : VIVRE LA FRANCE SOLIDAIRE

7 Nov

Investiture pour les élections législatives 2012

Chers camarades, chers amis,

Pour la première fois, les Français de l’étranger, dans toute leur diversité, pourront en 2012 élire au suffrage universel direct leurs députés. Pour mener une campagne électorale de terrain dans onze circonscriptions et continuer à faire progresser le parti socialiste et la gauche partout dans le monde, notre fédération devra porter un grand projet fédéral et présenter des candidats motivés et formés, capables d’organiser et de mener une équipe de campagne pour ce marathon, en travaillant avec tous les acteurs de leur circonscription.

Mon parcours personnel, professionnel et militant me donne les qualifications nécessaires pour relever ce défi. Grâce à mon expérience de terrain aux Etats-Unis et à celle de mon colistier Yves Alavo au Canada, nous déploierons toute notre énergie pour rassembler la gauche, mobiliser notre électorat et mener une campagne de qualité en Amérique du Nord.

Un député des Français de l’étranger se doit de défendre les intérêts des Français de l’étranger, mais doit aussi participer pleinement au débat national. Notre atout au sein du PS est d’offrir un plus grand recul par rapport aux situations politiques françaises, grâce à notre connaissance d’autres cultures politiques, sociales et économiques, d’autres systèmes de gouvernement. Je compte continuer à m’appuyer sur cette valeur ajoutée pour apporter audace et créativité au projet du PS, et par la suite à nos travaux parlementaires. Au-delà des sujets spécifiques aux Français de l’étranger, je suis particulièrement intéressée par les questions d’immigration et d’intégration. Par goût personnel et par réflexe professionnel, je souhaite également participer aux groupes de travail parlementaires pour la veille technologique, afin de mieux nous préparer sur le long terme aux conséquences sociales, économiques, écologiques et sociétales – positives et négatives – des avancées technologiques à venir.

Si vous choisissez de me faire confiance et si je suis élue en 2012, je m’engage à être présente à Paris pour les travaux de l’Assemblée, tout en passant autant de temps que possible dans notre circonscription. Comme lors de la campagne pour l’AFE, je mettrai en place des outils de collaboration à distance pour travailler au quotidien avec les Conseillers AFE, les sections PS et Français du Monde-ADFE, et les autres réseaux politiques et associatifs qui nous rejoindront.

Corinne Narassiguin

Revenez sur ce site régulièrement pendant la campagne, nous publierons de nouveaux articles et plus de détails sur nos propositions.

Agenda

15 novembre : AG de San Francisco
17 novembre : AG de New York
18 novembre : AG de Boston
23 novembre : AG de Washington DC
25 novembre : AG de Montréal
26 novembre : AG d’Ottawa

VERTIGES SUBLIMES ET COULEURS DES SAISONS INTIMES

4 Nov

VERTIGES SUBLIMES ET COULEURS DES SAISONS INTIMES

  Par Zénon Mazur 

Le livre contient une cinquantaine de poèmes mis en harmonie en deux sections.  La première, Vertiges sublimes, la moins longue, met en valeur les charmes de la beauté sous toutes ses formes, beauté des rimes, beauté des mots et la puissance de l’évocation de nos liens avec la nature intime des êtres et le bonheur que nous procure la musique et les rythmes.

 Le livre est lancé Mardi 9 novembre 2010 à 17 h 30 à la Maison de la culture Ahuntsic, au 10 300, rue Lajeunesse, près du Métro Henri Bourassa.  Téléphone 514-872-8749.

La séance de signatures et un goûter seront  suivis d’un récital de poésie rehaussé par les compositions des musiciens Raynaud Hernandez Lopez, Oumar Ndiaye Xosluman et Céline Vincent. 

 L’ouvrage publié aux Éditions Grenier sera disponible au prix de lancement de 15 $.

Nos regards en union

Avec la paix

Nos regards en harmonie

Comme la paix.

Toucher au coeur de nos êtres

Fil de paix

Toucher unique de la rencontre

Émotion de paix

Toucher de promesse fertile

Sentiment de paix.

Quand se retrouvent les corps

Dans le bain de la paix

Quand se resserrent les liens

Sur la trame de la paix

Quand se restaurent les âmes

Sous le nuage de la paix.

Union prémonitoire

Union providentielle

Union prénuptiale.

La lune est complice du soleil

Nous sommes côte à côte

Une réalité magique

Cette aventure unique de la paix.

 Leurs de mai, Chant, Flûte, Exil, Sonate ultime, ces titres disent combien la douceur du verbe et cette force mélodique de la poésie de notre collègue, sont devenus une marque spécifique de l’artiste qui unit son inspiration africaine, son amour des mots de la langue française et la présence palpable et constante de la musique, intime parente des mots.

Accords entre les principes naturels

Et les actes humains

Le cœur et la tête

L’esprit

Et la force vitale

Le plexus solaire

En fond de médiastin

Au centre de l’être

Le reflet de l’équilibre

Miroir parfait

La vie primaire

Respire au rythme des océans

La terre, le feu, l’air.

Fusion dans le métal de l’avenir

Où pousse la gerbe des astres?

Mais dans la poésie de Yves Alavo, une action lyrique où les couleurs sont fortes, les thèmes

comme l’amour, la beauté unis :

Éphémère parfum.

Tour en surface

Langue qui coule

Près du sexe.

Pores épanouis

Forte sensation

Tension

Plaisir

Explosion.

Ambre

Et rouge

Doux chatouillement

Bleu

Et jaune.

Éclat de hanches

Lumière du vertige

Flexible, flou, fort.

Fusée de tendres

Baisers

Pluie de paix.

La deuxième partie du livre est consacrée Couleurs des saisons intimes à notre vie canadienne et québécoise, une vie qui se déroule aux pas des saisons, avec cette magie sans cesse renouvelée, année après année :

Le vent est présent

L’eau de l’étang brille de mille scintillements.

Lumière des regards amoureux

Lumière jaune des reflets intimes

Lumière verte des branches sensibles

Lumière bleue des baisers savoureux

Lumière transparente des caresses sensuelles

Lumière rouge des étreintes émouvantes

Lumière blanche des souffles vitaux

Lumière noire des fureurs rebelles.

Se laisser porter par le vent

Flotte des esprits touchés

Courant doux des vagues célestes.

 Une section assez enracinée dans notre vie culturelle et dans notre histoire artistique.  L’auteur y a intégré les hommages à plusieurs institutions qui ont changé notre métropole, mais aussi l’univers international de la vie culturelle et qui agissent au cœur de la lutte pour l’affirmation et la reconnaissance de notre vision du monde.  Le festival international de poésie de Trois-Rivières, le centre d’art OBORO, pour leurs 25 années et Le Montréal arts interculturels pour ses 10 ans d’existence.  Des textes qui se comprennent quand on connaît le dévouement de l’auteur pour les arts et la culture et surtout pour un meilleur statut des artistes.

 Dans cette partie du livre le chant de nos saisons et de la nature magnifiée prennent toute la place, douce musique à écouter.  Pour plus de nostalgie saisonnière :

ÉTÉ JAUNE

 Soleil de dignité

Été des lumières

Sur les plages de nos hanches

Brillent les élans sensuels.

Sur la pointe des feuilles

Il brille.

Ce matin, le soleil est jaune

Les éclats de l’été

Explosent

Sur les lèvres du ciel

Au matin sublime

Les yeux, yeux aussi explosent.

Brillance des rayons

Rayons propulsés par l’amour.

Cette écume des lueurs

Aux clartés estivales

Jaunit sans cesse.

Lumière de juin

Chaleurs de juillet

Maturité d’août.

Cette lumière de l’été

Taille nos regards et nos émotions

Jaune rayonnant et infini.

 Très important aussi, une révolution a marqué les années 2000, l’élection d’un fils de l’Afrique et de l’Amérique à la tête des États Unis.  L’auteur rend hommage à la lignée de personnes qui ont, tant ici qu’ailleurs, permis cet avènement.  Lisez donc dans ce livre le poème La vague bleue :

À Barack Obama

Front commun du Kenya et du Kansas

Chevalier d’un mouvement de démocratie participative

Solidarité à la base

Des forces vives de la communauté

Tissu social sur la trame des ferments syndicaux

Force motrice de l’immense vague bleue

Qui rassemble des jeunes et des vieux,

Des riches et des pauvres,

Des démocrates et des républicains,

Des Noirs, des Blancs,

Des Hispaniques, des Asiatiques,

Des Amérindiens,

Des homosexuels, des hétérosexuels,

Des handicapés et des non-handicapés.

L’année 2008 marque

Un moment historique 

Près des deux tiers (64,1 %) des électeurs

Ont participé

Au scrutin national,

Un taux inégalé depuis 1908.

Notes biographiques sommaires Yves ALAVO

 

Monsieur Yves Alavo provient du milieu universitaire et des médias, diplômé en philosophie, journaliste professionnel et  titulaire d’une maîtrise en communications de l’Université de Montréal.  Il est auteur de nombreux ouvrages sur les questions de la diversité culturelle et collabore depuis plusieurs décennies à des publications dans le domaine socioculturel.  

 Poète il a publié Bleu de lune et soleil d’or chez Christian feuillette éditeur, il a reçu en novembre 2008 le Prix de l’Association  québécoise des professeurs de langue française (AQPLF) et de l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL).  Un autre ouvrage, Vertiges sublimes et couleurs des saisons intimes, sera lancé mardi 9 novembre 2010 à la Maison de la culture Ahuntsic.

 Après la fonction publique provinciale (Commission des droits de la personne, Immigration et communautés culturelles), il a travaillé sur la scène internationale sous l’égide de la société Radio-Canada, avec Journalisme en démocratie pour le perfectionnement des journalistes professionnels des médias écrits et électroniques (techniques de recherche, méthodes d’entrevue, éthique et déontologie).  Depuis dix ans, il œuvre à titre de conseiller au sein de la fonction publique municipale (Ville de Montréal) où il a travaillé aux relations interculturelles et au Développement culturel.  En juin 2009 il entre au Service du Développement et des opérations en soutien à la Coordination en biodiversité.

 Yves Alavo vient de recevoir, le 22 juin 2010 un diplôme d’honneur de l’Université de Montréal (Faculté des arts et des sciences) en appréciation et pour célébrer sa réussite professionnelle et sa contribution de façon exemplaire à l’avancement de la société.

Photo de Daniel Chartier 20 octobre 2010.

Daniel Chartier, architecte paysagiste de la Ville, récipiendaire de la plus haute distinction de l’Association canadienne des architectes du paysage

3 Nov

 

Daniel Chartier, architecte paysagiste à la Direction des grands parcs et du verdissement a été intronisé « Associé/Fellow » de l’Association des architectes paysagistes du Canada (AAPC), lors de son congrès 2010 à Edmonton.

Mercredi, 3 novembre 2010

Cet honneur vise, entre autres, à souligner la contribution de Daniel Chartier à l’avancement de l’architecture de paysage. Il a été choisi par un jury d’associés des cinq régions du Canada pour l’excellence de ses réalisations et pour son engagement persistant à protéger des paysages culturels d’importance de Montréal : le Bois-de-la- Réparation, l’Île-de-la-Visitation, le Vieux-Port et le mont Royal.

Au cours de plus de 30 ans de travail au sein de la Ville de Montréal, Daniel Chartier s’est particulièrement démarqué par son souci de respecter l’héritage du concepteur du parc du Mont-Royal, Frederick Law Olmsted. Ce dernier est qualifié  de « père » de l’architecture du paysage en Amérique du Nord. Il existe d’ailleurs un regroupement américain appelé National Association for Olmsted Parks, à la direction duquel siège Daniel Chartier.

Les principes d’Olmsted ont inspiré Daniel Chartier dans la planification et la réalisation d’une multitude d’aménagements au parc du Mont-Royal au cours des deux dernières décennies. Parmi ces projets, mentionnons la création de ruisseaux intermittents, entrecoupés de milieux humides et de cascades; la restauration d’une grande partie du chemin Olmsted et du grand escalier de l’escarpement; et le réaménagement de kilomètres de sentiers secondaires. Plus récemment, il a participé à l’aménagement de l’entrée Peel, accès principal au parc depuis le centre-ville. Il poursuit sa contribution au devenir de la montagne en oeuvrant au projet de chemin de ceinture, chemin qui reliera le parc du Mont-Royal aux autres versants de la montagne. 

Par cette nomination, Daniel Chartier vient rejoindre Pierre Bouchard et Wendy Graham, respectivement directeur des Grands parcs et du verdissement et architecte paysagiste, déjà honorés en 2009. Ces marques de reconnaissance témoignent de la qualité et de l’expertise des architectes paysagistes oeuvrant à la Ville de Montréal.

Liu Xiaobo, Wen Jiabao : deux visages de la Chine

3 Nov

 

n ne connaît du Prix Nobel de la paix 2010, Liu Xiaobo, qu’un visage d’intellectuel au sourire timide, fixé par quelques photos, toujours les mêmes, reproduites à l’infini dans le monde entier. C’est le visage d’un autre Chinois, le premier ministre Wen Jiabao, qui s’étale sur la couverture de Time Magazine, la semaine même où est annoncée la courageuse décision du comité Nobel d’Oslo : ce visage-là affiche une confiance, une assurance tranquille que l’on n’avait pas vue depuis longtemps chez un dirigeant chinois.

 Dans un entretien publié par le magazine américain et diffusé sur CNN, M. Wen professe sa foi dans « la liberté d’expression, indispensable dans tous les pays ». Il évoque la nécessité des « réformes politiques » et explique que l’un de ses idéaux politiques est « que chacun puisse mener une vie heureuse et digne » – propos qui n’ont pas été repris par les medias chinois.

Pourtant, la vie de Liu Xiaobo, condamné en décembre 2009 à onze ans de prison pour avoir participé et fait circuler un texte en faveur de la démocratisation en Chine, la Charte 08, n’est ni digne ni heureuse. A moins d’un miracle, il ne pourra pas aller chercher son prix à Oslo. Le gouvernement chinois a qualifié d’« obscénité » le choix du comité Nobel et convoqué l’ambassadeur de Norvège à Pékin pour exprimer sa colère.

Dès l’annonce du prix, vendredi 8 octobre, les censeurs de l’Internet sont entrés en action pour bloquer tout mouvement de solidarité avec Liu Xiaobo sur la Toile.

Le pouvoir redoutait ce choix. Il avait même dépêché à Oslo, en septembre, la vice-ministre des affaires étrangères, Fu Yin, pour mettre en garde les Norvégiens contre une détérioration des relations bilatérales si le comité Nobel distinguait Liu Xiaobo. Non seulement le comité Nobel n’a eu cure de ces intimidations, mais la formulation choisie pour expliquer sa décision est remarquablement claire : oui, la Chine a accompli des progrès économiques sans précédent ; oui, « le champ de la participation politique s’est également étendu ». Pour autant, « le nouveau statut de la Chine doit entraîner pour elle des responsabilités accrues ».

Car la Chine, qui aspire au respect international, ne peut pas indéfiniment jouer sur tous les tableaux. On n’accède pas durablement au statut de superpuissance avec des méthodes d’Etat où les droits humains ne sont pas complets. Le modèle d’un capitalisme autocratique pour qui l’Etat de droit est négligeable, à terme, est une illusion. Autre Prix Nobel de la paix, le Tchèque Vaclav Havel, courageux promoteur de la Charte 77, a soutenu le choix de Liu Xiaobo.

Mais, contrairement à la Tchécoslovaquie des années 1980, la société chinoise de 2010 bouge et contraint chaque jour un peu plus le pouvoir à lui ménager un espace. Un débat sur les « valeurs universelles » s’est ouvert dans les milieux intellectuels.Plutôt que d’agir sous la pression, les dirigeants chinois s’honoreraient à prendre l’initiative en mettant en oeuvre les généreux propos de Wen Jiabao.

En commençant par libérer Liu Xiaobo.  Un espoit immense existe dans un pays qui avance, s’ouvre et vit avec une énergie du changement qui ne pourra longtemps être étouffée.  Nous revenons d’un voyage de 3 semaines dans cet immense Nation aux facettes stimulantes et sommes confiants que les prochaines décisions du Pouvoir seront dans la lignée de la grande sagesse qui anime cette civilisation multimilénaire.

 

L’opposant chinois Liu Xiaobo reçoit le prix Nobel de la paix 2010

Le prix Nobel de la paix 2010 a été décerné vendredi à l’opposant chinois emprisonné Liu Xiaobo « pour ses efforts durables et non violents en faveur des droits de l’homme en Chine », a annoncé le comité Nobel norvégien. M. Liu était considéré comme l’un des favoris pour obtenir la prestigieuse récompense, même si le comité Nobel a souvent déjoué les pronostics.

Liu Xiaobo, 54 ans, est un intellectuel chinois de renom et une ancienne figure de proue du mouvement démocratique de Tiananmen en 1989. Il purge actuellement une peine de onze ans de prison pour « subversion du pouvoir de l’Etat » après avoir été l’un des auteurs de la Charte 08, un texte réclamant une Chine démocratique. Auparavant, il avait déjà été emprisonné à plusieurs reprises pour ses idées et ses critiques du régime communiste.

L’ÉPOUSE DE LIU XIAOBAO LUI ANNONCERA LA NOUVELLE

Son épouse, qui milite pour sa libération, a fait part de sa joie à la presse par téléphone.« Je suis tellement ravie, je suis tellement ravie, je ne sais pas quoi dire. Je veux remercier tout le monde pour leur soutien à Liu Xiaobo. Je veux remercier le comité Nobel, Vaclav Havel, le dalaï-lama et tous ceux qui ont soutenu Liu Xiaobo », a déclaré Liu Xia.

« Je demande avec insistance au gouvernement chinois de libérer Liu Xiaobo », a-t-elle ajouté. Liu Xia, qui fait l’objet d’une surveillance policière rapprochée ces dernières semaines, a indiqué être en présence de policiers qui lui ont dit qu’ils allaient l’emmener dans la province du Liaoning, où est emprisonné son mari, afin qu’elle puisse lui annoncer la nouvelle de son prix. La police chinoise empêchait d’ailleurs les journalistes de l’interviewer, comme le montre cette vidéo tournée par Mediapart.

China urges Europe to skip Nobel ceremony for activist Liu Xiaobo

Bjoern H. Amland, Tini Tran

Oslo, Norway— The Associated Press
Published Thursday, Nov. 04, 2010 8:29AM EDT
Last updated Thursday, Nov. 04, 2010 8:40AM EDT

China is pressuring European governments to avoid the Nobel Peace Prize ceremony for imprisoned democracy activist Liu Xiaobo and not make any statements in support of him, several diplomats said Thursday.

The Chinese Embassy in Oslo has sent official letters to a number of European embassies in the Norwegian capital asking them not to attend the Dec. 10 ceremony, two Western diplomats said.

More related to this story

Chine : comment libérer le Prix Nobel de la paix

3 Nov

 

Thi Minh-Hoang Ngo, historienne spécialiste de la Chine contemporaine (Irsea, université de Provence)

Un certain nombre d’entre nous ne voient de salut pour la Chine que dans une démocratie fondée sur les droits de l’homme. Cette démocratie est avant tout une valeur historique qui fonde l’identité nationale et transnationale de l’Occident.

L’attribution du prix Nobel de la paix à Liu Xiaobo, actuellement en prison pour avoir lancé la Charte 08, manifeste pour la mise en oeuvre des principes de la démocratie occidentale en Chine, est une manière d’affirmer cette valeur comme norme incontournable des relations internationales.

Barack Obama demande sans fanfare la libération de Liu Xiaobo, la France se fait aussi discrète. Pour sauver leur propre démocratie, les puissances occidentales ont besoin de l’argent de la Chine, deuxième puissance économique mondiale. Comment, dès lors, faire libérer Liu Xiaobo et tous ceux qui sont emprisonnés pour avoir demandé justice pour leurs droits bafoués par les impératifs de modernisation économique ?

Il y a peu de chances que l’attribution du prix Nobel à Liu Xiaobo suffise à sa libération et à faire avancer la démocratie en Chine, tant que celle-ci est pensée du point de vue de l’histoire de l’Occident alors qu’elle devrait être le fruit d’une véritable rencontre entre l’Occident et la Chine, dans le contexte de la mondialisation qui ne peut prendre, en ce XXIe siècle, des formes impériales. De cette rencontre pourraient naître de nouvelles formes de démocratie.

Il ne faut pas oublier que la Chine appartient à une communauté culturelle et géopolitique englobant l’Asie orientale et l’Asie du Sud-Est, dont l’identité ne tient pas seulement au confucianisme, mais aussi, et surtout, à l’expérience historique commune des révolutions et de la décolonisation, héritée de la guerre froide.

Forte de l’expérience de la révolution communiste chinoise et de son rôle central dans la décolonisation des pays d’Asie du Sud-Est, en particulier du Vietnam, la Chine ne se laissera en aucun cas imposer les droits de l’homme, car cette valeur ne lui est pas seulement étrangère. Dans la culture traditionnelle chinoise, l’individu n’est conçu que comme membre d’une famille ou d’un réseau de relations.

Il y a une autre raison essentielle au refus de la Chine des droits de l’homme. Son identité est celle d’une puissance internationale indépendante qui date de la guerre froide, lorsque la Chine de Mao se concevait et agissait comme le grand centre révolutionnaire et anti-impérialiste de l’Asie.

Ce n’est pas un hasard si un article du Quotidien du Peuple, daté du 29 octobre, affirme l’impossibilité de la démocratie occidentale en Chine, car l’Occident est identifié à l’histoire de l’impérialisme.

Rencontre prometteuse

Par conséquent, il faut d’abord s’atteler par notre comportement, notre ouverture et notre empathie à changer cette perception de l’Occident héritée de l’histoire mondiale des XIXe et XXe siècles. Imposer les droits de l’homme comme valeur n’amènera nulle part tant que cette valeur est perçue comme occidentale. Plutôt que de droits de l’homme, mieux vaut parler de droits dans des cas concrets, car c’est dans des situations particulières que raisonnent les Chinois : droit de telle personne à une terre, à ne pas vivre près d’une usine polluée, etc.

Quant au courageux Liu Xiaobo, peut-être pourrait-il être libéré s’il rédigeait un nouveau texte inventant les formes possibles de la démocratie en Chine en précisant que l’Histoire n’a pas pris fin avec la victoire de l’Occident dans la guerre froide, mais qu’elle continue dans la rencontre prometteuse entre les Occidentaux et les Chinois comme lui et d’autres, y compris du Parti communiste chinois.

 Thi Minh-Hoang Ngo, historienne spécialiste de la Chine contemporaine (Irsea, université de Provence)

Article paru dans l’édition du 04.11.10.
 

Présidentielle ivoirienne : Gbagbo(37%) et Ouattara (35%) en tête

3 Nov

 

Le président ivoirien, Laurent Gbagbo, serait en tête du premier tour de la présidentielle ivoirienne de dimanche, avec près de 37 % des voix. Il serait suivi d’Alassane Ouattara, qui recueillerait 35 % des suffrages. Ces estimations sont basées sur une compilation établie par Reuters sur la base des résultats partiels communiqués par la Commission électorale indépendante (CEI) dans la nuit de mardi à mercredi, correspondant à plus de la moitié des quelque 4,5 millions de votants, dans une dizaine de régions sur dix-neuf et une partie de la diaspora. Les autorités continuent de collecter les résultats des bureaux de vote d’Abidjan, la capitale économique du pays rassemblant un tiers des électeurs inscrits.

//

//

Sur le même sujet

Si cette tendance se poursuit, un second tour semble se dessiner entre le chef de l’Etat sortant et l’ex-premier ministre. Il devrait avoir lieu le 28 novembre. Pour l’instant, aucun camp n’a contesté ces résultats.

« RESPECTER LA VOLONTÉ DES ÉLECTEURS »

Le chef d’état-major de l’armée ivoirienne, le général Philippe Mangou, a lancé mardi un appel au calme et exhorté la population à ne pas céder à la panique dans l’attente des résultats. De leur côté, les observateurs de l’Union européenne ont dit ne pas avoir constaté de fraude, mais ont prévenu que le retard mis à annoncer les résultats du scrutin de dimanche risquait de faire naître des suspicions. La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a quant à elle appelé les autorités ivoiriennes et les candidats à l’élection présidentielle à « respecter la volonté exprimée par les électeurs ivoiriens ». Lors de précédents scrutins, l’annonce de résultats serrés a dégénéré en violences en Côte d’Ivoire, mais les rues d’Abidjan étaient calmes mercredi.

DES « IRRÉGULARITÉS MINEURES »

De son côté, le Conseil de sécurité de l’ONU a noté des « irrégularités mineures » dans l’élection de dimanche, qui n’ont en revanche pas véritablement entaché le scrutin, a assuré le président du conseil, l’ambassadeur britannnique Mark Lyall Grant.  Il a lui aussi invité toutes les parties à respecter un processus électoral « démocratique, pacifique et transparent ».

Les membres du Conseil « saluent le peuple ivoirien pour sa participation massive et pacifique à ce vote crucial qui représente une étape historique vers le rétablissement d’une paix durable en Côte d’Ivoire », a souligné M. Grant.

La population a massivement participé à cette élection présidentielle, la première en dix ans et dont la tenue, initialement prévue en 2005, avait été maintes fois retardée. Le scrutin est censé clore la crise née en 2002 d’un putsch manqué de l’ex-rébellion des Forces nouvelles, qui maîtrise depuis le nord du pays.