Archive | avril, 2013

CENTRE DES MÉTIERS DU CUIR : L’EXPOSITION FINE FLEUR

26 Avr

 

Le Centre des métiers du cuir de Montréal (CMCM) a le plaisir de vous inviter à l’exposition FINE FLEUR, quintessence des cuirs : les exotiques. Le vernissage aura lieu à la Galerie du CMCM, le mardi 23 avril 2013, à partir de 18 heures.

 

Nous plaçons 2013, sous les signes de la noblesse, de la fierté et de la valorisation : noblesse de la matière cuir; fierté d’être artisan, de créer des œuvres exceptionnelles; valorisation de la maroquinerie et de sa formation. Cette exposition illustre parfaitement les 3 M de la maroquinerie : Matière-Mains-Métier.

 

Méandres de la matière

Nous vous présentons les peausseries d’autruches, crocos, galuchats, lézards, pythons… La Galerie se transforme en vivarium de créations, plus surprenantes les unes que les autres.

 

Mains, métamorphose de la matière

En mars dernier, nous recevions monsieur Olivier Massip, compagnon sellier-maroquinier, venu de France partager ses connaissances sur les cuirs exotiques à huit artisans-maroquiniers, tous finissants du CMCM. Les mains de nos participants se sont mises à l’œuvre et vous apprécierez leur savoir-faire lors de cet événement.

 

Métier, maroquinier

Il nous permet de créer, concevoir, modeler, confectionner, gainer, bichonner les pièces qui vous sont dévoilées. Nous en profitons également pour vous faire découvrir quelques trésors des collections privées du CMCM et de ses membres.

 

L’exposition se poursuivra jusqu’au 21 juin 2013. La Galerie du CMCM est ouverte du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 13 h à 17 h.

 

Personne ressource : Laurence Drubigny au (514) 270-1336

ou par courriel : laurence.drubigny@cmcm.qc.ca

 

 

Vitrine au CMCM, Exposition Fine Fleur

Vitrine à découvrir, CMCM

 

 

Nous voulions vous raconter le comment et le pourquoi de l’exposition FINE FLEUR.

Au mois de mars, Olivier Massip, compagnon sellier-maroquinier de France, est venu donner une formation des maîtres sur les cuirs exotiques (alligator, lézard et autruche).

Huit artisans maroquiniers participaient à ce perfectionnement et c’était la 1ère fois qu’une formation était entièrement composée d’artisans ayant gradué au Centre des métiers du cuir de Montréal (CMCM). Il s’agissait de :
Frédérick Bélanger Lacourse (2003) : enseignant depuis 2008 au DEC au CMCM
Stéphanie Lemire (2007)
Claire Nadon (2008)
Maylissa François (2008) : enseignante depuis 2010 au DEC et aux cours du soir
Corinne Bourget (2009) : assistante de cours depuis cette année au CMCM
Jennifer Beaudoin-Boisvert (2010)
Michaël Malouin (2011)
Jérôme Pilon (2012)

À la fin de la formation qui s’appuyait sur les modèles de monsieur Massip (portefeuilles pour femme, porte-cartes, porte-monnaie, porte-clés clochette et porte-clés pompon), nous trouvions dommage que ces merveilles ne soient pas montrées à un large public.

Nous voulions aussi exposer d’autres peausseries fines et exotiques. Nous avons sorti de la collection privée du CMCM des cuirs de crapauds buffles, des queues de castors, du galuchat, etc.

Nous avions des créations de Philipp Henri, sellier-maroquinier, décédé il y a quelques année. Pendant de nombreuses années, il fut le seul spécialiste des cuirs exotiques au Québec et le seul à travailler au point de gantier (au CMCM, nous enseignons la couture main à 2 aiguilles, là il s’agit d’une couture à 1 aiguille). Nous pouvions ainsi lui rendre un hommage et vous présentez ses petites maroquineries en cuirs de requin, éléphant, pattes d’autruche et de dinde… Venez découvrir ses autres pièces.

Nous avons reçu une grande aide d’une de nos participantes, Claire Nadon, qui avait fait ses cours de synthèse du DEC avec ces matières si extraordinaires et qui a eu la gentillesse de nous prêter des sacs en python, autruche, des étuis en galuchat, croco et plus encore. Pour elle, le métier de maroquinier prend tout son sens quand elle travaille ses peaux aux textures si uniques.

Enfin, Claire Kusy, notre directrice, nous à confier quelques très beaux sacs à main des années 50 qu’elle avait reçu en héritage de sa grand-mère et qui complétaient à merveille l’exposition FINE FLEUR, quintessence des cuirs : les exotiques.

Il ne faut pas oublier non plus la couleur : le galuchat vert pomme et bleu roi; le python rose fuchsia; le lézard orange… le printemps tardait à venir alors nous l’avons créé dans nos vitrines.

Au plaisir de vous recevoir!

Publicités

MONTRÉAL CRÉATIF : LE GUIDE ULYSSE INNOVE

25 Avr

Description du Guide

Le guide du Montréal créatif présente une dizaine de circuits à travers la ville pour aller à la rencontre du foisonnement artistique montréalais et mettre en lumière la vitalité de la création actuelle à Montréal. Les itinéraires triés sur le volet invitent à la promenade et permettent aux lecteurs de découvrir ou de redécouvrir des quartiers et des espaces urbains où l’art s’exprime dans toutes ses formes, de participer aux événements, de visiter les lieux de diffusion, de rencontrer les artistes et faire d’autres découvertes inattendues. Les arts numériques, les arts visuels, les arts de la scène, la musique et le design sont mis de l’avant dans chaque parcours.

Guide Montréal créatif
Outre les quartiers centraux et les lieux de diffusion et les événements plus connus, le guide fait la part belle aux artistes et créateurs multidisciplinaires moins connus qui donnent sa vitalité et son innovation à l’art actuel, ainsi qu’aux quartiers traditionnellement moins visités par les touristes mais qui sont des niches de créativité.

Le guide invite aussi à découvrir au fil des parcours des œuvres d’art public phares et emblématiques, des murales imposantes ou d’étonnants graffitis. Sans oublier des incursions le Montréal authentique avec des adresses à ne pas manquer et où goûter l’art de vivre à la montréalaise, mais aussi des cafés, des restaurants ou des bars fréquentés par les artistes, pour un accès privilégié à la communauté artistique montréalaise.

Le guide du Montréal créatif est ponctué de magnifiques photos au regard novateur et unique sur la ville, ce qui en fera à la fois un guide et un beau livre, un objet à garder et un outil à offrir et à s’offrir qui plaira tant aux néophytes qu’aux amateurs. Un ouvrage rempli de lieux à découvrir et de promesses de rencontres pour s’approprier ou se réapproprier le Montréal créatif.

Plus spécifiquement, le communiqué de LES GUIDES DE VOYAGE ULYSSE précise :

Les Guides de voyage Ulysse présentent, en collaboration avec Tourisme Montréal, la Ville de Montréal et le Ministère de la Culture et des Communications du Québec, leGuide du Montréal créatif, un livre inédit qui met en valeur l’incroyable vitalité artistique montréalaise en matière de création actuelle. Avec ce guide unique en son genre, les Montréalais et autres Québécois, ainsi que tous les visiteurs curieux, pourront vivre et s’approprier le véritable Montréal créatif en effectuant 10 parcours de visite dans les différents quartiers de la ville, certains très centraux et d’autres plus excentrés, mais représentant tous de véritables niches de créativité. Chaque circuit met en lumière cinq grands axes : les arts numériques, les arts visuels, les arts de la scène, la musique et le design.

  1. Du Mile-End à la Petite Italie
  2. Le Plateau-Mont-Royal
  3. Milton-Parc – quartier McGill – mont Royal
  4. Quartier des spectacles
  5. Quartier Concordia et ouest du centre-ville
  6. Sud-Ouest et Lachine
  7. Le Quartier international, le Vieux-Montréal et les îles
  8. Quartier latin, Centre-Sud et HoMa
  9. Côte-des-Neiges, NDG et Saint-Laurent
  10. Rosemont–Petite-Patrie, Saint-Michel et Villeray

 

Important de vous procurer ce livre qui est un véritable objet de plaisir, souple, élégant, au design convivial et de très haute qualité.  Références, textes et illustrations, mais surtout les photos sont une expérience précieuse pour les amoureux de Montréal, pour découvrir l’autre dimension de ce qui est notre ville et sa représentation réelle et imaginaire.  Acheter le livre pour vous ainsi que comme objet témoin et comme meilleur cadeau à offrir à celles et à ceux que vous aimez.

 

Version numérique : http://www.guidesulysse.com/catalogue/Guide-du-Montreal-creatif-Art-de-vivre-livre-numerique-eBook,9782765802945,produit.html

 

Version papier : http://www.guidesulysse.com/catalogue/Guide-du-Montreal-creatif-Art-de-Vivre-Ulysse,9782894645994,produit.html

 

Vous pouvez aussi découvrir :

1.      Page couverture effet 3D : http://www.guidesulysse.com/images/335pix/3d-9782894645994.png

2.      Pour feuilleter le livre : http://www.entrepotnumerique.com/o/6/p/17665?l=fr&r=http://www.guidesulysse.com

3.      Communiqué : http://www.guidesulysse.com/communiques/2013/communique_montreal_creatif.html

 

Excellent parcours à la rencontre de l’art actuel de Montréal.

 

BABEL MUSIQUES (DU 6 AU 13 AVRIL 2013)

24 Avr

Les Carnets culturels du poète

Ce festival, cette série spéciale de spectacles a eu lieu dans les salles, la salle multifonctionnelle et dans le cabaret, de la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville. Cette maison de la culture est différente des autres. Pendant 20 ans elle a produit, réalisé et diffusé les rencontres, les spectacles et les réceptions du Festival MMM. C’est un lieu de diffusion, une maison de la culture qui est enracinée dans sa communauté, dans sa ville, un lieu de médiation culturelle en plein espace urbain moderne. Ainsi, depuis plus de deux décennies, particulièrement au cours du mois d’avril, le printemps est sous le souffle des musiques du monde. Je vous souhaite de vivre des spectacles dans cette ambiance faite d’enthousiasme et de tonus que créent les amateurs et les passionnés. Salle comble et vivante de mélange de plaisirs et de cette relation particulière entre l’agente culturelle, son équipe dévouée et le public qui se sait choyé.

LE GRAND SÉNÉBAL DE MONTRÉAL

Une semaine folle qui s’est mise en route avec la fête nationale de l’indépendance sénégalaise, fête montréalaise des cinquante-trois ans du Sénégal (4 avril chaque année), mais soirée du Samedi 6 avril qui a vu le grand SénéBal aménager, s’installer à Ahuntsic avec ses musiques, ses plats, ses kiosques de nourriture et d’artisanat sénégalais, pour sa quatrième édition. Cette initiative célèbre à la fois l’accession à l’indépendance du Sénégal (4 avril 1960) et le retour du printemps. Une brochette de talents, de super artistes originaires du Sénégal, Montréalais de premier plan : Boucar Diouf, Élage Diouf (Bolou Dof), Zale Seck, Zal Sissokho le maître de la Kora accompagné de la savoureuse et impressionnante Tapa Diarra animatrice, chanteuse à la voix exceptionnelle, interprète et créatrice d’une fusion novatrice réunissant traditions, rythmes et mélodies ancestrales et poèmes actuels qui disent la bataille d’une génération ambassadrice africaine pour mettre au monde chez nous la musique universelle. Zal Sissokho partait pour le Brésil, désormais pont vivant entre l’Afrique-mère et la terre africaine du Brésil où vit à Salvador Da Bahia, la source inversée et authentique des traditions profondes Fon du Bénin, comme une synthèse culturelle et humaine.

Ces grandes vedettes natives du Sénégal, ces artistes cultivés, fins dans leurs arts inventeurs de leur gestuelle et généreux de partage et de communion ont tout donné. Le public a dansé, les hanches se sont libérées, les voix ont exprimé la puissance de l’amour total dans l’enceinte de la maison de la culture, de la salle de concert, au Cabaret en passant par le grand hall animé de couleurs, d’odeurs de cuisine et fou de rythmes endiablés. Une flambée de soleil pour tuer l’hiver.

Ainsi démarrait la huitaine ahuntsicoise des musiques universelles. Longue et belle fut cette première soirée, de costumes, de musiques et de plaisirs culinaires et artistiques. Mille surprises ! Mille joies qui font le bonheur durable qui s’est mis en suite de la soirée, vers 23 heures en Musiques à danser au Cabaret Juste-là. Une invention de Liette Gauthier.

 

PHOTO soLO cUERDAS_n

Solo Cuerdas cordes à cordes

 

Mercredi 10 avril, une autre invention de Liette Gauthier et de son équipe, SOLO CUERDAS. Cette soirée de création, signée Babel Musiques, met en scène des artistes de talents sous la direction musicale de Willy Rios, grand interprète du charango, compositeur, guitariste, flûtiste et chanteur ! Une soirée de rencontres, de risques artistiques, d’improvisations et de plaisir auditif garanti !

Le groupe de Willy Rios est composé de Rodrigo Salazar à la basse, Hugo Larenas, à la guitare et Daniel Emden aux percussions. Tous ces musiciens, virtuoses et sorciers instrumentaux forgent des musiques d’inspiration andine. Liette Gauthier a concocté cette rencontre de cordes subtiles et mélodiques et de percussions sans bornes, la magie y a éclaté avec LES INVITÉS : Sébastien Dufour, charango, Estelle Lavoie, kora, Ismail Fencioglu, oud, Victor Simon, piano. Seul un enregistrement de cette création peut en dire la beauté donnée par tant de talents unis qui s’accordent. Voici un concert à recréer pour une affiche créative et innovatrice témoin de notre Montréal, ville et métropole culturelle internationale.

 

AZAM ALI_n

Azam Ali, beauté totale et mystique, amour infini.

 

 

AZAM ALI : DE LA NUIT AU LEVER DU JOUR

Nous avons aussi vécu cette soirée du jeudi 11 avril, dont les critiques disent :

« Une œuvre singulière, exotique, sophistiquée et, pour tout dire, d’une troublante beauté! […] …une sublime invitation à l’onirisme absolu. » -Voir

Dans Salle de concert, un spectacle de chansons traditionnelles où se mélangent harmonieusement musique électronique et instruments du Moyen-Orient. Azam Ali (chant), Loga Ramin Torkian (lafta et kamaan), Kiya Tabassian (sétar hoorangiz et voix), Ziya Tabassian (percussions : daf, dordayereh, dhol), Chloé Dominguez (violoncelle). Douceur de sa voix pour Ali Azam qui échange avec le public, se concentre en vocalises, dit dans une voix de mezzo-soprano, la nostalgie éternelle de l’orient. Nous avons encore une fois apprécié la virtuosité des instrumentistes, l’époux de Azam Ali, Loga Ramin Torkian et les frères Tabassian, complice beauté des accords et magie des envoûtements; deux heures de charme et de chants traditionnels du Moyen-Orient portés par des mélodies hallucinantes. Disponible ce soir, le CD existe, dix pièces, celles du spectacle, www.azamalimusic.com

Vendredi 12 avril, un spectacle montréalais, typique, avec Nomadic Massive rappe en français, en créole, en espagnol, en arabe et en anglais. Les chanteurs Vox Sambou, Waahli, Lou Piensa, Nantali Indongo et Meduza et Butta Beats au beatbox utilisent échantillons, platines et influences traditionnelles pour habiller ses chansons métissées de rythmes soul, reggae et afrocaraïbéens. Hip hop- world au Cabaret Juste-là ! Comme lors de leurs prestations sur les grandes scènes d’Europe, du Brésil et ailleurs sur nos places festives, Nomadic Massive est en symbiose avec son public. Une nuit entière de samba, de mélodies post-modernes et de tous les rythmes populaires et accessibles, paroles chantantes dans toutes les langues continentales et cette libre interprétation des classiques en séquences populaires et des chansons populaires en sonorités classiques, une conversion perpétuelle sur laquelle les danses se sont enchaînées.

finale dÉCOUVERTES DU MONDE

Le monde y est, traditions et modernité, la musique sublime

 

 

DÉCOUVERTES DU MONDE

Pour la 23e édition (continuité savante de recherche et de créatiin) consacrée aux découvertes d’artistes professionnels montréalais, connus ou non, dont les projets et les savoir-faire sont à souligner, le menu samedi 13 avril était substantiel :

CAFÉ CANTANTE d’abord qui propose un répertoire riche des traditions arabo-andalouses du XIIIe siècle jusqu’au Flamenco en passant par les grands de la chanson marocaine et arabe des années 70. Avec : Sabah Lachgar (chant), Rae Bowhay (danse), Dominique Soulard (guitare), Miguel Medina (percussions) et la belle Brigitte Dajczer (violon). Nous avons partagé cette immense émotion, afro-négro et arabo-berbère, avec les mélodies espagnoles etc…Danses dans la voix, les voix qui chaloupent et accompagnement des instruments, tous nous étions sous le charme sans compromis. Silence dans la salle de concert, pleine de cœurs qui battent, d’yeux ouverts et attentifs, une sensation de concerts en lieux sacrés, tout le divin coulait avec les accents violonés, les valses de la guitare et sur les pas de la danseuse Rae Bowhay : claquettes et talons, les percussions sont parties en écho du sol jusqu’aux voûtes de la chapelle virtuelle. Danses, fluide suite de pas et de survols aériens d’une sensuelle danseuse aux hanches élégantes, aux mollets toniques et dont le ventre ondule de beauté magique.

OPPENHEIM-YOUNG-EMENAU, ensuite sur scène. Initié par Henri Oppenheim le projet PYM propose des mélodies et des musiques originales inspirées de poèmes yiddish écrits à Montréal au XXe siècle. Avec : Karen Young, (chant), Michel Emenau, (vibraphone, percussions et effet électronique) et Henri Oppenheim, (accordéon et guitare). Un récital qui nous conduit aux années de poésie et des troubadours, la salle chante avec l’extraordinaire Karen Young, la guitare de Henri O est belle de suaves accords et son accordéon plein de velours. Un moment de nostalgie sans tristesse et de joie avec la folle énergie des belles années du Folk mondial.

 

salut finale3

Unique et sublime, vive la MC Ahuntsic et les artistes

 

 

 

QUATUOR MANDINGUE enfin, propose un répertoire associé à l’Empire malien du XIIe siècle avec une orchestration typique et des instruments emblématiques de l’Afrique de l’Ouest. Avec : du Québec, Nathalie Cora (kora), de la Côte-d’Ivoire, Aboulaye Koné (balafon et guitare), du Burkina Faso, Mamadou Koïta (balafon) et Salif Sanou dit Lasso (flûte peuhle). Pas un instant ailleurs que sur la danse et les envolées folles de Aboulaye Koné, maître de la guitare ce soir, car il est aussi percussionniste. Un moment de belle anthologie, sans détour, tout entier de rythmes nuancés et de chants sous-entendus car seuls les instruments et la voix du flûtiste, voilée par le son de la flûte, ont emplis l’espace. Musique instrumentale souveraine et altière qui a fait communier chaque présence au concert universel nègre, musique vivante de l’Ouest africain, du sahel, de la côte et des savanes, harmattan de la vie qui balaie les frayeurs de l’hiver. Cette soirée fut chaleureuse, amoureuse et d’une intériorité, que seule la température froide, au sortir des lieux, a tempérée avec un humour subtil.

ROMA CARNIVALE, en clôture, Gypsy punk au Cabaret Juste-là ! C’est un ensemble réjouissant de musique tzigane de tradition serbe mené par le chanteur et compositeur Dusan Dukic avec sousaphone, ukulele, violon, trompette, guitare et voix. Une soirée qui appelle obligatoirement à la danse. Ce fut cela, dans le comble de présences avec la bière et plusieurs amies et amis, venus finir unis la semaine de musiques du monde. Scène pleine de plus de dix musiciens et danseurs, une cacophonie joyeuse et «tripative» comme aime à le dire un animateur radio au rire unique.

La note véritable finale, a résonné dimanche 14 avril, à11 h. Pour une deuxième année, le musicien Sergiu Popa a convié les accordéonistes amateurs et professionnels à une rencontre musicale amicale sous le signe de l’échange, de l’écoute et de la rencontre. SERGIU POPA ET SES ÉLÈVES, atelier-rencontre auquel nous n’avons pu participer. Mais sachez que cet accordéoniste de génie, homme généreux au talent immense, est le roi de la musique.

Yves ALAVO, poète

Pour finir, un hommage à Liette Gauthier, conception et direction artistique, ainsi qu’à son équipe dont : Martine Simard : assistante à la production et aux communications, Luc Quenneville : directeur technique, Éric Rioux : sonorisateur, Sébastien Lavigne : éclairagiste, Salomé Acosta García : design graphique, Julien Robitaille : support WEB, Marietta Corcuera : stagiaire Nicolas Flores

Pour votre culture et votre bonheur, dès le 26 avril, au Théâtre Plaza, sur la rue St-Hubert, le Festival MMM s’ouvre : la programmation http://www.festivalmmm.ca/

Et les projections débutent pour le Festival du cinéma africain et crole : Vues d’Afrique

http://www.vuesdafrique.com/

DU 26 AVRIL AU 4 MAI 2013 MMM : http://www.festivalmmm.ca/

19 Avr

PRENEZ LE LARGE 

DU 26 AVRIL AU 4 MAI 2013

ALLIÉS MONTRÉAL : DES ENTREPRISES MISENT SUR LA DIVERSITÉ MONTRÉALAISE

19 Avr

« Un franc succès! », c’est en ces mots que 130 personnes, participant à la troisième édition du Rendez‑vous des Alliés, ont qualifié l’événement. Organisé par la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal, ce Rendez-vous a accueilli hier des professionnels, des gestionnaires et des dirigeants d’entreprises de différentes industries, dans les locaux de Molson Coors.

DES ENTREPRISES MISENT SUR LA DIVERSITÉ MONTRÉALAISE

« Un franc succès! », c’est en ces mots que 130 personnes, participant à la troisième édition du Rendez‑vous des Alliés, ont qualifié l’événement. Organisé par la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal, ce Rendez-vous a accueilli hier des professionnels, des gestionnaires et des dirigeants d’entreprises de différentes industries, dans les locaux de Molson Coors.

Les participantes et participants ont eu la chance d’échanger, avec des panélistes renommés de l’Oréal Canada, RBC Banque Royale, Sanimax et KPMG, sur le rôle des leaders et dirigeants quant aux politiques et pratiques en matière de diversité.

Le premier vice-président de la CRÉ de Montréal, M. Richard Deschamps, a souligné l’engagement des partenaires d’affaires dans les activités d’Alliés Montréal. « Des talents diversifiés rendent les entreprises plus performantes et plus innovantes et la communauté montréalaise en sort plus vibrante et plus forte », a déclaré M. Deschamps, qui a également remercié les nombreux partenaires institutionnels qui soutiennent Alliés Montréal.

M. Benoît Pouliot, vice-président adjoint Ressources humaines pour la Banque Laurentienne, a témoigné de la valeur ajoutée d’Alliés Montréal pour une entreprise : « Le partage des informations et des pratiques, en matière d’intégration des talents issus de l’immigration, est une formule « gagnant/gagnant » qui permet à chaque entreprise participante de progresser plus rapidement dans la gestion de sa diversité. »

L’édition 2013 du Rendez-vous des Alliés a été l’occasion de souligner l’excellente collaboration avec le journal Métro Montréal, ayant permis la réalisation, depuis 2009, de plus de 45 portraits de Montréalaises et Montréalais issus de l’immigration, témoignant de leur parcours et de leur réussite.

Le rédacteur en chef de Métro, M. Éric Aussant, a indiqué que cette vision positive de la diversité correspond bien aux valeurs du journal ainsi qu’à son lectorat.

À propos d’Alliés Montréal

Porté par la CRÉ de Montréal, Alliés Montréal est un projet qui regroupe des entreprises qui conçoivent l’immigration comme une solution d’affaires. Il vise la mise en valeur des talents d’origines diverses et l’intégration durable des compétences issues de l’immigration dans les entreprises montréalaises. Alliés Montréal met les gens d’affaires au cœur de ses orientations et activités, en travaillant directement pour et avec les entreprises. Il s’appuie aussi sur plusieurs partenaires institutionnels, ainsi que sur le réseau pancanadien ALLIES. Voir : www.alliesmontreal.com

 

À propos de la CRÉ de Montréal

Interlocuteur privilégié du gouvernement en matière de développement régional, la Conférence régionale des élus de Montréal regroupe les leaders politiques et socioéconomiques de l’île de Montréal. Elle a pour mandat de favoriser le développement de son territoire par une approche concertée.

Pour plus d’information, consultez le www.credemontreal.qc.ca.

 

– 30 –

 Source :                 CRÉ de Montréal

                            

 

Renseignements :   Mehdi Benboubakeur

Chargé de communication

Tél : 514-842-2400, poste 2220 – Cell. : 514-975-9835

Photo-officielle-site

De gauche à droite : M. François Lefebvre, chef, Affaires corporatives, Molson Coors Canada; Mme Hélène Parent, Directrice Diversité à l’antenne, Radio-Canada; M. Éric Aussant, rédacteur en chef, journal Métro Montréal; M. Richard Deshcamps, premier vice-président, CRÉ de Montréal; M. Benoît Pouliot, vice-président adjoint Ressources humaines, Banque Laurentienne; Mme Marie-Claire Dumas, directrice générale, CRÉ de Montréal et M. Gregory Cecchin-Léger, Directeur, Conseil en ressources humaines, KPMG.

Une démarche cohérente :

Un site qui parle