Archive | Cinéma RSS feed for this section

Studio LionX Animation et valorisation du patrimoine

17 Nov

expo-affiche-vision2-coord

VISION 2  Par Taki E’bwenze

VERNISSAGE : Samedi 29 novembre 2016 de 14h 00 à 19h 00.

Visites : samedi et dimanche de novembre 2016, de 14 à 19 h 00

STUDIO LIONX. 6723, avenue St-Dominique, Montréal (Québec) H2S 3B1 Lire la suite

Publicités

David Fabrega inventeur du FINGAZOOM et réalisateur

22 Oct

J’ai inventé le Fingazoom durant le tournage de mon dernier film documentaire « Retour à Cuba ». Muni de ma caméra DSLR, je filmais sans ch…

https://fr.ulule.com/fingazoom_dslr/

Lire la suite

Maria Volonté

12 Oct

Colombe ultime

Sur les vents qui courent

Voix en souffle intime.
Lire la suite

Hommage à El Kady. MAI vendredi 16 septembre 2016 à 20:00

11 Sep

RICARDO CASTRO FERNANDES était le nom officiel d’El Kady  –  nom d’artiste que sa grand-mère maternelle lui donna lorsqu’il  était encore jeune enfant.  Il utilisait aussi le nom de famille de sa mère née Pellegrin en hommage à celle-ci autant qu’à ses ancêtres de Saint-Louis du Sénégal. Lire la suite

Sur les traces de Marguerite Yourcenar, un film de Marilù Mallet

16 Fév

Ciné-club St-Alphonse

Une artiste totale qui garde l'énergie des débuts et aide les plus jeunes dont la jeune Rachel Mwanza

Une artiste totale qui garde l’énergie des débuts et aide les plus jeunes dont la jeune Rachel Mwanza

Anne-Marie Gélinas, productrice spécialisée en cinéma et promotrice du rôle du cinéma comme outil éducatif et de développement social, a réussi à créer, il y a une peu plus de quatre années, un Ciné-club fantastique dans Villeray-Ahuntsic-Cartierville, au nom enraciné dans le quartier, Ciné-club Saint-Alphonse. Cette artiste, qui a est poète, actrice et auteure, compositrice, interprète a une sensibilité riche, une compréhension des arts et de l’univers culturel, absolument extraordinaire. Lire la suite

MATHIEU LAVERDIÈRE : UNE NOUVELLE DIALECTIQUE DE LA PHOTOGRAPHIE AU CINÉMA

17 Sep

La photographie de Mathieu Laverdière est si respectueuse, si composée de tendresse et de rigueur technique qu’elle semble s’effacer pour mettre en valeur les acteurs, les scènes, les situations dans leur beauté esthétique, leur volume émotif.  Par son calibrage d’investissement personnel, comme créateur généreux de son geste, Mathieu Laverdière ouvre des cadres flexibles où s’articulent, avec les effets de la lumière et les angles de prises de vues, une nouvelle pictographie humaine, intime et délestée des pesanteurs technologiques, qui donne à ses images une pureté et une harmonie qui font éclater les sujets, mettent en relief les rythmes émotionnels et nous convient à une immersion totale.

La joie du travail bien fait et des innovations intégrées, Mathieu Laverdière. Photo Yves Alavo

La joie du travail bien fait et des innovations intégrées, Mathieu Laverdière. Photo Yves Alavo

La direction de la photographie consiste à véritablement créer l’image du film.  Le directeur photo conçoit l’esthétique de l’éclairage et est donc un collaborateur essentiel de la mise en scène à la plastique du film.  Lorsqu’il ne se consacre qu’à l’éclairage, et qu’un cadreur opère la caméra et assure le cadre, il dirige l’équipe d’électriciens-éclairagistes, celle-ci plaçant alors les projecteurs et accessoires selon ses directives. Il peut parfois assurer à la fois le cadre et la lumière.

Mathieu Laverdière, lui est passé par toutes les étapes, d’abord par sa formation en cinéma à l’Université Laval, mais encore, dans la pratique du métier, il a appris, développé son intervention et maîtrisé les principales phases de confection des images de film, en synchronisme avec la mise en scène, l’ensemble des composantes techniques et la production finale des images qui constituent le film.

Sa longue expérience de terrain, malgré son âge encore moyen, il aura 40 ans le 8 janvier 2014, lui a progressivement ouvert les espaces inédit des secrets et des trucs fondamentaux du métier dans sa genèse : cadrage dynamique, formatage séquentiel, coordination entre éclairage et mouvement des plans, tournage en coupes ou en tranches mis en superposition avec les changements de scène et d’ambiances, kinesthésie parallèle au volume du son et à l’intensité dramatique ou à la couleur mélodique dans les tempos liés à l’action, aux modifications de décors et aux profondeurs de champ.

Créer à la fois la photo et imaginer son environnement das le film, c'est cela le génie de Mathieu Laverdière.  Photo Yves Alavo

Créer à la fois la photographie et imaginer son environnement dans le film, c’est cela le génie de Mathieu Laverdière. Photo Yves Alavo

Dans l’environnement du cinéma numérique, d’autres postes d’assistants apparaissent, notamment pour la gestion des supports numériques : l’Ingénieur de la vision ou « DIT » (Digital Imaging Technician en anglais), est spécialiste technique des formats numériques, qui sert d’intermédiaire entre le laboratoire (numérique) et le tournage.  Celui-ci est chargé de la création de rushs transcodés sur le plateau et du contrôle de la qualité.  Mathieu Laverdière n’ignore pas la fonction nouvelle et il apporte un soin spécial à combiner, à ajuster et même à intégrer de manière symbolique et fonctionnelle, les effets, les interventions et les impacts bénéfiques nouveaux de ces évolutions technologiques, à la production et au rendu définitif, en postproduction, du film.  C’est là, alors, le génie tout spécifique d’un des paramètres qui donne à direction photo de Mathieu Laverdière un ton et une signature incomparables.

À la finalisation du film, en postproduction, le directeur de la photographie supervise également l’étalonnage des images du film, ce que Mathieu Laverdière, comme lors de la colorisation, sait réaliser avec tact, discrétion, une touche moderne et artistique.

Je serai curieux de voir les photos plus récentes qu’il a prises lors de séjours à l’étranger et au cours de voyages de tournages.  J’aimerais qu’il puisse, avec la lecture de certains des mes poèmes ou encore de textes inédits, imaginer et trouver des photos qui pourraient y être jumeler et créer une série de montages qui seraient part d’une exposition, bilan et perspective, mettant en lumière les nombreux interstices qui traversent l’image, la parole écrite ou dite et qui donnent à l’univers de la création artistique une dimension toujours d’ailleurs.

Yves ALAVO

 

En résumé

Mathieu Laverdière est reconnu depuis dix ans en tant que photographe et directeur de la photographie.  Son regard combine une franche dose d’humour et beaucoup d’humanisme.  Ses expositions – particulièrement la série Jardins d’hiver (Galerie Sas, 2006)- ont bouleversé et séduit.

Il a réalisé les campagnes imprimées des Rendez-vous du Cinéma Québécois, ARTV, Mange Ta Ville. À titre de directeur photo, il a contribué à de nombreux vidéoclips dont Arianne Moffat, Dumas, David Usher, Malajube, etc.  Il a aussi à son actif plusieurs publicités télé et il assurera la direction photo sur la prochaine saison de Tout sur Moi.

FILMOGRAPHIE :

Gabrielle

Long métrage – 2012-2013

Directeur de la photographie

Une jeune fille

Long-métrage – 2012/2013

Directeur de la photographie

Le Torrent

Long-métrage – 2011

Directeur de la photographie

Nuit #1

Long-métrage – 2010

Directeur de la photographie

Vent solaire

Court métrage documentaire – 2010

Directeur de la photographie

Le poids du vide

Court métrage documentaire – 2010

Directeur de la photographie

Jour sans joie

Court métrage documentaire – 2009

Directeur de la photographie

 

Prix AQTIS et Grand Prix PHI – 2009

Lost song

Long métrage – 2008

Directeur de la photographie

Prix du meilleur film canadien TIFF – 2008

FICFA Prix du meilleur long métrage – 2008

St-Martine

Court métrage – 2006

Directeur de la photographie

Nomination meilleur court métrage Prix Jutra – 2006

Daytona

Documentaire – 2003

Festival International Nouveau Cinéma et Nouveaux Médias – 2003

Directeur photo

Gabrielle

Long-métrage – 2012-2013

Directeur de la photographie

Ce n’est rien

Court métrage – 2010

Directeur de la photographie

Sélection officielle Cannes – 2011

La vérité

Long métrage – 2010

Directeur de la photographie

Dolores

court métrage – 2010

Directeur de la photographie

2 X 1 femme

Long métrage – 2009

Directeur de la photographie

Homme à louer

Documentaire – 2008

Directeur de la photographie

Passage

Court métrage documentaire – 2007

Directeur de la photographie

Grand prix Prends ça court! – 2008

Prix de la meilleur direction photo prix Prends ça court! – 2008

Léo

Court métrage -2004

Directeur de la photographie

 

Best cinematography award winner

at World Wide Short Film Fest of Toronto – 2004

Nomination meilleur court métrage Prix Jutra – 2004

Léopard d’argent, Locarno – 2004

TÉLÉVISION

Tout sur moi

Série Télé – 2011

Directeur de la photographie

Mange ta ville

Série Télé – 2008

Directeur de la photographie

Prix Gémeaux meilleure émission culturelle – 2008

Prix Immortel de la télé Gémeaux – 2008

Mange ta ville

Série Télé – 2007

Directeur de la photographie

Prix Gémeaux meilleure émission culturelle – 2007

Silence on court

Série Télé – 2005

Nomination meilleur magazine culturel prix Gémeaux – 2005

Directeur de la photographie

Tout sur moi

Série Télé – 2008

Directeur de la photographie

Les plus beaux marchés du monde

Série Télé – 2007

Co-directeur de la photographie

Mange ta ville

Série Télé – 2006

Directeur de la photographie

Prix Gémeaux meilleure émission culturelle – 2006

Mange ta ville

Série Télé – 2005

Directeur de la photographie

Dumas

Vidéoclip – 2005

Directeur de la photographie

Nomination meilleur vidéoclip ADISQ – 2005

Pour contacter le directeur photographie le plus hot, compétent et artiste :

 

AGENCE CLAUDE GIRARD

5228, boul. Saint-Laurent

Montréal (Québec)

H2T 1S1 CANADA

T + 1 514 658 5518

F + 1 514 658 5519

COURRIEL :

info@claudegirard.ca

 

 

 

SALA ROSSA VENDREDI 9 AOÛT 2013 À 21 h : UN CONCERT QUÉBEC-ARTISTES D’ORIGINE AFRICAINE

1 Août

Toutes et tous, en solidarité, les artistes Montréalais d’origine africaine, se mobilisent, sous la houlette de l’auteur/compositeur/interprète de réputation internationale Oumar Ndiaye Xosluman, avec de nombreuses participations, dont les artistes de racines québécoises Gilles Bélanger de Douze hommes rapaillés et de Sébastien Lacombe. Notons que le poète et activiste, votre serviteur, Yves Alavo, est le parrain de cette soirée dont tous les profits seront versés à l’organisme  «Taxawu  sunuy xalés»  qui vient en aide aux enfants de la rue  à Dakar (Sénégal) en soutenant leur scolarisation et en leur offrant un support individuel.

Crée  il y  a plus de 10 ans, l’organisme Taxawu Suñuy Xalés ouvre chaque jour les portes de son foyer d’accueil à plus d’une centaine d’enfants pour leur offrir les premiers soins, des vivres et l’enseignement de base. http://tsxdakar.wordpress.com/2011/08/05/nieuwsbrief-juli/

Lors de son dernier voyage au Sénégal (décembre 2012), Oumar NDiaye Xosluman, auteur compositeur interprète d’origine sénégalaise, bien connu à Montréal et au Sénégal a rencontré les fondateurs de Taxawu Suñuy Xalés, Samba Diouf et Nele Diouf.  Très touché par le  travail que le couple a accompli depuis la création de cet organisme,  il a décidé d’organiser cette soirée bénéfice dont tous les profits seront versés pour les enfants qui en sont les pensionnaires.  Le spectacle aura lieu  à  la Sala Rossa le vendredi  9 août 2013 à 21 h.

Artistes invités

Laetitia Zonzambé, Aboulaye Koné,  et de nombreuses vedettes

Laetitia Zonzambé, Aboulaye Koné, et de nombreuses vedettes

Gilles Bélanger, auteur-compositeur interprète, initiateur du projet 12 hommes rapaillés (gagnant de six Félix dont celui d’auteur et compositeur au Gala de l’Adisq 2011), a  accepté de participer à cet événement à titre d’invité d’honneur. Musicien et auteur aux textes engagés, il chantera aux cotés de Aboulaye Koné, Gotta Lago, Sébastien Lacombe, Bobo William, Cassandra, Dre-D et plusieurs autres musiciens d’origine africaine de la scène montréalaise.

Le spectacle sera animé par  l’artiste auteur, compositeur et interprète Oumar NDiaye Xosluman, et par l’écrivain et poète Yves Alavo, parrain de la soirée. Une rencontre entre le Québec et l’Afrique où les rythmes  afro, funk, reggae et soul se côtoieront pour une seule et même cause, celle des enfants.

L ‘Afrique de Montréal s’unit pour les enfants du Sénégal

Vendredi, 9 août, 21 h Sala Rossa,  4848 Boul. St-Laurent

Entrée : 20.00 $

Info et billetterie : 514-284-0122

-30- 

Information et entrevues :   Yves Alavo : 514-869-6283 et

Oumar Ndiaye : 514-439-8362

 

I
 Invités spéciaux Sébastien Lacombe
Gilles Bélanger
Oumar Ndiaye Ndiaye se prononce Jaay
Laetitia Zonzambé  se prononce comme s est écrit :
Saya
Carlie Agboton se prononce comme s ‘est écrit
 Kassandra Terry Dassent Dottin
Bobo William
Gotta Lago
Elété