Archive | Design RSS feed for this section

LA CULTURE AU COEUR DU QUÉBEC, ACTION TOTALE

12 Juin

PARTOUT, LA CULTURE

Politique québécoise de la culture
Lire la suite

Publicités

ACTION ET RÉALISATIONS DANS AHUNTSIC-CARTIERVILLE

12 Juin

4 consultations publiques qui auront lieu dans les deux prochaines semaines dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville

1- Propositions et de discussions sur l’aménagement du parc Ahuntsic – 12 juin

Suite à la consultation publique du 20 septembre 2017, l’arrondissement a développé des propositions d’aménagement pour plusieurs éléments du parc, notamment des sentiers pédestres et cyclables. L’étang au centre du parc a été un élément fort discuté lors de la dernière rencontre et des suggestions parfois opposées ont été avancées. L’arrondissement a décidé de préparer deux propositions contrastées pour l’avenir de l’étang.

Je vous invite à venir prendre connaissance de ces propositions et à donner votre opinion le 12 juin. Si vous ne pouvez pas être sur place, la présentation sera déposée sur le site Internet le 13 juin et il y aura également un sondage en ligne.

Je vous attends ce mardi à 19h (ouverture des portes à 18 h 30) à la Maison de la culture Ahuntsic au 10300, rue Lajeunesse, 1er étage.

Les documents des consultations, dont celle du parc Ahuntsic, sont accessibles ici.

2- Travaux d’Hydro-Québec sur le mur de soutènement du barrage Simon-Sicard – 13 juin

Hydro-Québec doit procéder à la réfection du mur de soutènement du barrage Simon-Sicard qui a été construit en 1929 dans le cadre de l’aménagement hydro-électrique Rivière-des-Prairies. Le mur de soutènement est aujourd’hui vieillissant et doit être rénové par section. D’une longueur de 1,3 km, le mur a une fonction de soutien et de protection de la rive.

Au cours des derniers mois, Hydro-Québec a réalisé des études techniques et environnementales afin de préparer la réfection du mur de soutènement. Ainsi, Hydro-Québec planifie des travaux de réfection du mur dans trois sections qui montrent des signes de vieillissement avancé, soit le secteur de l’école Sophie-Barat, le secteur de la résidence Berthiaume-Du Tremblay et le secteur du terrain au bout de la rue du Fort-Lorette.

Pour répondre à vos questions à ce sujet, Hydro-Québec vous invite à venir les rencontrer le 13 juin au moment qui vous conviendra entre 15 h et 20 h, au pavillon d’accueil du Parcours Gouin situé au 10905, rue Basile-Routhier (station de métro Henri-Bourassa).

3- État du parc Nicolas-Viel – 20 juin

L’arrondissement vous convie à une soirée d’information et d’échanges sur l’aménagement du parc Nicolas-Viel, situé le long du boulevard Gouin, entre le boulevard Saint-Laurent et la rue Waverly. Ce parc fera bientôt l’objet de travaux de mise en valeur et nous souhaitons profiter de cette occasion pour vous présenter un état des lieux et recueillir vos idées pour améliorer votre expérience dans ce magnifique espace vert.

Je vous attendrai le 20 juin à 19h (ouverture des portes à 18 h 30) à la Maison de la culture Ahuntsic au 10300, rue Lajeunesse, 1er étage.

La présentation diffusée le 20 juin sera déposée sur le site Internet de l’arrondissement le lendemain sur cette page.

4- Consultation sur le réseau express vélo – 21 juin

Montréal a annoncé la réalisation d’un Réseau Express Vélo (REV) de 140 km en vue d’encourager plus de gens à utiliser le vélo comme moyen de transport au quotidien. Ce réseau serait composé à la fois de nouvelles pistes cyclables et de pistes cyclables existantes mises à niveau. L’objectif du réseau express vélo est d’offrir aux Montréalais des déplacements à vélo efficaces, confortables et sécuritaires. Le REV deviendrait en quelque sorte la colonne vertébrale du réseau cyclable montréalais.

Les questions débattues sont les suivantes.

  • Quel type d’aménagement constituera ce réseau?
  • Quels secteurs devraient être desservis en priorité?
  • Quelles grandes destinations le REV doit-il rejoindre?
  • Quel est votre point de vue sur le vélo à Montréal?

Dans Ahuntsic-Cartierville, deux tronçons nord-sud nous concernent : Gouin/Notre-Dame par Berri-Lajeunesse et Thimens/Vendôme au sud de Cartierville.

Vous pouvez dès maintenant donner votre avis sur cette question en complétant le sondage au https://www.realisonsmtl.ca/rev

Le projet du REV sera présenté dans notre arrondissement le jeudi 21 juin à 19h à la salle du conseil, 555, Chabanel Ouest, 6eétage.

LES GRANDES VILLES PRIX DE L’INNOVATION SMART CITIES 2017

20 Mai
INNOVATION
2016 WCS Singapore

De nos jours, la technologie et l’innovation jouent un rôle essentiel pour répondre aux plus grandes difficultés des villes. De la délinquance urbaine à l’approvisionnement en eau en passant par la pollution et les problèmes complexes de transport, le rôle de l’innovation et la technologie locales est fondamental pour résoudre les problèmes urbains actuels. Avec l’augmentation de la population urbaine et la dégradation sociale et environnementale, les villes ont besoin d’un changement radical pour répondre à leurs nécessités quotidiennes et planifier leurs futurs besoins. La résilience et l’environnement urbains sont les défis les plus urgents à travers le monde. On ne peut pas résoudre ou répondre à ces défis de manière isolée car ils présentent des complexités physiques, des dépendances économiques et une connectivité croissante autour du monde. Les médias libres responsables sont reconnus comme un pilier important de la démocratie. Ils jouent un rôle essentiel dans l’urbanisation récente, en particulier dans les domaines de l’équité sociale, les environnements et transformations économiques. Les médias ont été identifiés comme les plateformes les plus importantes pour sensibiliser le public et apporter des solutions globales aux gouvernements locaux et aux communautés.

Un travail considérable a été effectué par des médias internationaux et maisons d’édition partout dans le monde autour de l’importance des villes intelligentes, des interventions technologiques et de l’innovation urbaine. De nos jours, plus de 56 % de la population mondiale vivant dans des villes et régions urbaines, les outils de la ville intelligente et l’innovation sont indispensables pour la planification et la gestion à venir. Les interventions et innovations technologiques permettent de franchir une étape vers l’environnement durable, l’équité et l’accès aux services urbains de base. En l’absence de telles interventions et sans l’adoption de l’innovation urbaine au niveau des gouvernements locaux, il serait presque impossible de répondre aux demandes urbaines élémentaires dans le contexte actuel. Le média français Le Monde, également maison d’édition, a fait preuve de responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) en mettant l’innovation des villes intelligentes au cœur de leurs questions globales en vue de répondre aux défis des villes, de leurs habitants et des parties prenantes, y compris les gouvernements de tous les niveaux. Le Monde met en avant trois principaux domaines dans la promotion des villes intelligentes et de l’innovation au niveau international : l’environnement, l’utilité de la technologie à tous les niveaux de la société urbaine et la participation citoyenne. Le Monde, en collaboration avec des partenaires internationaux tels que BNP Paribas et à travers un jury international, honore et reconnait les grandes villes avec cinq catégories de récompenses :

  • le Grand Prix de l’Innovation urbaine
  • le Prix de la Participation citoyenne
  • le Prix de l’Habitat
  • le Prix de la Mobilité
  • et le Prix de l’Énergie

Metropolis soutient le rôle important des médias dans le débat international sur les défis et l’environnement urbains. L’association encourage grandement la presse et les médias internationaux à collaborer avec elle en diffusant les connaissances et les informations sur le développement durable et le leadership responsable des villes. Metropolis se félicite de cette initiative globale du Monde dédiée à l’innovation des villes intelligentes. Le conseiller de Metropolis Sunil Dubey a été invité par Le Monde à participer et contribuer aux  Prix de l’innovation Smart Cities 2017 à Singapour le 2 juin 2017.

Metropolis est fière que le secrétaire régional de Metropolis pour l’Europe Mme Barbara Berninger et M. Sunil Dubey soient membres du conseil de Citiscope, une plateforme médiatique internationale consacrée aux villes durables et dont la crédibilité repose sur le journalisme indépendant.

Pour tout renseignement concernant Metropolis Asie-Pacifique, les villes intelligentes et les partenariats d’innovation urbaine, veuillez contacter Mme Agnes Bickart

Une publication de : http://www.metropolis.org

 

 

Studio LionX Animation et valorisation du patrimoine

17 Nov

expo-affiche-vision2-coord

VISION 2  Par Taki E’bwenze

VERNISSAGE : Samedi 29 novembre 2016 de 14h 00 à 19h 00.

Visites : samedi et dimanche de novembre 2016, de 14 à 19 h 00

STUDIO LIONX. 6723, avenue St-Dominique, Montréal (Québec) H2S 3B1 Lire la suite

MUSIQUE MANDINGUE GESTE AMAZIGH

20 Juil

Kora et hommage au djeli. ZAL IDRISSA SISSOKHO

Pour les créations de HASSANE AMRAOUI.

 

Il est des circonstances où l’action invite à la création. Le contexte d’une exposition, celle qui s’ouvrira vendredi 19 septembre 2014 à la Maison de la Culture Ahuntsic-Cartiervielle, pour les œuvres créées par le peintre Hassane Amraoui, en est une. Occasion de susciter une rencontre.  C’est ce à quoi invite ce poème.

Rencontre entre deux témoins de civilisations. Le musicien, auteur, compositeur et interprète Zal Idrissa Sissokho.  Le peintre acteur culturel, auteur, interprète, Hassane Amraoui.

 

Au coeur de l'être cette force e vie. Pints de passage et ancre cardinale, une double allégeance aux forces de la Nature.

Au coeur de l’être cette force e vie. Points de passage et ancre cardinale, une double allégeance aux forces de la Nature.

 

 

 

 

 

 

 

 

sémiotique et témoignage d'un objet-témoin : le masque Kanaga des Dogons de Sanga / Ousmane sow Huchard (Soleya Mama).

sémiotique et témoignage d’un objet-témoin : le masque Kanaga des Dogons de Sanga / Ousmane sow Huchard (Soleya Mama).

Dans cet environnement, se berce nos amours
Une balade de sons et de mots ancestraux
Un concert sans cesse nouveau
Un orchestre invisible qui joue
Joue sur les trames du temps
Joue avec les instruments divins.

Unir le plaisir et le bonheur
Dans cette oraison poétique
Sur les rayons épidermiques
Avec le reflet moiré de l’étoile du sud.

Zal Idrissa Sissokho, maître de la Kora, avec ses CD Sylaba et Le Partage, il est souvent sur les scènes du monde.

Zal Idrissa Sissokho, maître de la Kora, avec ses CD Sylaba et Le Partage, il est souvent sur les scènes du monde.

Courbe des dunes
Vent sahélien
Qui porte Zal Idrissa Sissokho
Ambassadeur et médiateur
Alors que vibre le ventricule du destin
Une onde douce coule de source
Champ séminal des rêves atlantiques.

Cette ode au songe gratuit des djinns
Ces messagers étranges de la nuit
La musique des voix royales
Pour anéantir le sort ténébreux.

La kora des nomades indigo
Psalmodie des refrains impériaux
Accompagne les signares aquatiques
Aux rythmes sahéliens et saccadés
Se marient les mélodies peuhles
Nouvel écrin sensuels des sables ocre.

Musique souveraine et charismatique
Musique qui berce les divinités
Accorde les astres
Baume subtil aux cœurs des ancêtres.
Mélodie douce sur le bouclier des guerriers
Chantent alors les coryphées de la lune
Dansent alors les acrobates aux portes des mondes
Tambours convergents
Trompettes et flûtes secrètes
La Kora, comme le lait des vaches
Au cœur des pasteurs
Comme le baiser de l’amant
Comme l’odeur ambre de l’encens
Désordre et épopées des peuples

Ardent chercheur et filtre des émotions les plus subtiles, Hassane Amraoui est en perpétuelle révolution et en retournement créatif.

Ardent chercheur et filtre des émotions les plus subtiles, Hassane Amraoui est en perpétuelle révolution et en retournement créatif.

« Wanna our issen mani gh’dyouchca our issen mani ira » –
Celui qui ne sait pas d’où il vient, ne sait pas non plus où il ira.

Ordre dans la révolte
Désordre pour le salut des peuples
La Tribu du soleil
Véritable démiurge
Dans la qualité et dans la diversité
Désordre du printemps
Comme cet élan créatif
Comme la pluie au cœur des tourmentes
Lumière bénie pour dire la révolte.

Hassane Amraoui est un artiste ténor
Peintre de l’invisible
Reconnu pour son engagement
Œuvre force et créativité
Art africain contemporain.

Par les couloirs magiques des Djinns
L’orage tropical des cavaliers Amazigh
Transperce le bouclier entre savane et montagnes
Pour unir les héritages millénaires
Dresser la piste nouvelle des cultures métisses
Où jailli le puits de fierté et de bonheur
De l’union à la croisée des cultures.

Encens profonds des amours perpétuels
Encens total au cœur des amours
Levain infini des désirs envoutants
Notes suaves qui abreuvent la vie.

Sous la marche qui ouvre l’espace infini
Se niche éternellement les désirs mélodiques
Un chant éternel arrive
Contre temps des dérives actuelles
Dans le tempo des vagues sorcières
Sonde harmonieuse des origines du monde
Accordé aux musiques anciennes
L’harmonie fait vibrer les colonnes du bonheur.

Yves ALAVO
Montréal 20 juillet 2014.

Le printemps numérique de Montréal

22 Mar

C’est devant près de 300 personnes que sera dévoilée, ce soir au Musée d’art contemporain, la programmation du Printemps numérique. On pourra y découvrir 77 événements qui seront présentés par pas moins de 56 organisations, soutenues par la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal, et de nombreux partenaires institutionnels et médiatiques.

Cette édition se veut la première d’une saison annuelle qui proposera au public et aux touristes une myriade de découvertes : espaces interactifs, expériences immersives, vernissages, performances visuelles et sonores, visites de studios, projections et installations publiques.

« Toute la créativité numérique montréalaise est au rendez-vous. Et elle est considérable ! Nos artistes, l’industrie des effets spéciaux et des jeux vidéo, les start up. Tout le monde s’est donné la main pour nous présenter une saison remarquable. Montréal est, à plus d’un titre, une capitale nord-américaine de la créativité numérique. Le Printemps numérique s’est donné comme mission de la faire connaître et de la faire rayonner », explique madame Manon Barbe, présidente de la CRÉ.

Véritable plateforme pour rassembler, amplifier, rendre visible, lier et promouvoir de façon commune le travail des différents acteurs de la créativité numérique, le Printemps numérique permettra d’offrir aux Montréalais et Montréalaises, de même qu’aux touristes, une programmation thématique éclatée, et ce, avant la haute saison des festivals.

« La créativité numérique montréalaise, ses artistes, ses pratiques et ses créations ne demandent qu’à rayonner, et la proposition d’une signature thématique, conjuguée à une promotion commune, permet de faire valoir l’effervescence de nos talents, de même que leur rôle moteur. », estime Manon Barbe.

« Montréal se réjouit de la tenue de cette première édition du Printemps numérique qui fait figure de véritable vitrine de la créativité des arts numériques montréalais. Plus encore, le nombre et la qualité des différents événements qui y sont présentés contribuent à faire de la métropole une des principales villes intelligentes et numériques dans le monde. » de déclarer M. Harout Chitilian, vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable de la Ville intelligente et des technologies de l’information.

John Zeppetelli, directeur général et conservateur en chef du Musée d’art contemporain, a commenté cette première collaboration : « Le MAC se fait un honneur d’être partie prenante de ce grand événement qu’est le Printemps numérique, autant pour sa contribution sur le plan du contenu que pour les collaborations qu’il a établies avec des organismes culturels de très haut calibre. Nous saluons le dynamisme exceptionnel de la scène montréalaise numérique et souhaitons longue vie au Printemps numérique. »

L’ensemble de la programmation prendra la forme d’un crescendo culminant en mai avec plusieurs événements d’envergure internationale. Mentionnons, entre autres, la BIAN qui fera un retour pour sa 2e édition, les festivals ELEKTRA et MUTEK qui fêteront en toute complicité leur 15e anniversaire (EM15), la Société des arts technologiques (SAT) et son Symposium international sur la créativité immersive et le centre d’artistes Eastern Bloc avec la 6e édition de son Festival Sight & Sound.

Pour connaître la programmation complète : www.printempsnumerique.ca

Le Printemps numérique bénéficie du soutien du Conseil des arts de Montréal, de Tourisme Montréal et de La Vitrine. Il est réalisé en association avec le journal Métro.

 

À propos du Printemps numérique :

La première édition du Printemps numérique compte 77 événements, dont plusieurs se déploient en une multitude d’activités se déroulant du 21 mars au 21 juin 2014. Capitale des arts numériques, Montréal concocte pour l’amateur, ou le promeneur, une saison de découvertes. Espaces interactifs, performances visuelles et sonores, expériences immersives, production 3D, musique électronique de pointe, installations, visites de studios, vernissages, des événements de calibre international, une création contemporaine où les disciplines se remixent. 

Suivez le Printemps numérique :
Twitter @PN_MTL
Facebook http://ow.ly/uLK9S

À propos de la CRÉ de Montréal

Interlocuteur privilégié du gouvernement du Québec en matière de développement régional, la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Montréal regroupe les leaders politiques et socioéconomiques de l’île de Montréal. Elle a pour mandat de favoriser le développement de son territoire par une approche concertée. Elle est soutenue financièrement par le gouvernement du Québec, dans le cadre d’ententes administrées par le Secrétariat à la région métropolitaine.

 Pour information :

Source :                                CRÉ de Montréal

Relations médias :

Mehdi Benboubakeur

Chargé de communication

CRÉ de Montréal

Tél : 514-842-2400, poste 2220

Cell. : 514-975-9835

Régine Cadet directrice générale et codirectrice artistique du MAI (Montréal, arts interculturels) : 12 ans de service

9 Sep

RegineCadet

Le conseil d’administration du MAI (Montréal, arts interculturels) annonce le départ de madame Régine Cadet à la direction générale de l’organisme à compter du 27 septembre 2013. Elle quitte Montréal pour s’installer à Toronto avec sa famille et nous lui souhaitons bonne chance dans cette nouvelle aventure. Nous profitons de l’occasion pour la remercier et saluer son engagement au développement et au rayonnement du MAI durant les douze dernières années, dont sept ans à la direction générale et artistique.

Artiste (danse et chorégraphie), femme de gestion, chef de file de cette génération nouvelle qui allie de nombreux talents avec des habiletés relationnelles et un sens stratégique de la coordination au sein d’environnements complexes.  Régine cadet a su donner au MAI une stature de référence comme centre d’art, lieu de diffusion et centre d’innovation et de développement social et artistique associé au réseau des praticiens et des institutions gouvernementales, para-publiques et privées.

Dans le réseau des maisons de la culture et des centres culturels métropolitains, le MAI se distingue par son approche favorable à l’accompagnement technique, au soutien artistique et au mentorat auprès des artistes.  Lieu de perfectionnement et d’orientation solide pour la plupart des créateurs, le MAI a permis à plusieurs générations d’artistes urbains, aux auteurs, compositeurs ainsi qu’aux interprètes, d’améliorer leurs relations aux publics divers, de bonifier et de structurer de manière valable leur production afin d’atteindre, en de meilleures contextes, les plus hauts standards professionnels.

Souvent, le MAI est un relais expérimental, un incubateur de talents et un espace professionnel performant.  Toutes ces qualités ainsi que cette vocation exceptionnelle de faiseur de vedettes au sens le plus noble, nous le devons à Madame Régine Cadet.  Elle a su créer et développer au sein du MAI et avec ses partenaires, un esprit de coopération, une ouverture aux technologies nouvelles et aux pratiques avancées, permettant de nouvelles qualifications et un progrès substantiel des artistes, tant collectivement qu’individuellement.

Mme Cadet

Pour tous ces motifs et ces réalisations de qualité stratégique significative, nous tenons à dire notre reconnaissance à Régine Cadet.  Nous lui souhaitons un avenir égal ou supérieur à son présent et au passé qui représente un actif important dans la balance de notre vie culturelle montréalaise, métropolitaine, québécoise et je dirais nord-américaine.  Bravo pour l’oeuvre accomplie et félicitations pour avoir aussi créer une masse critique au sein des équipes successives que tu as mis en action au MAI.  Partout nous observons leurs personnalités et leur rayonnement.
« Le conseil d’administration est heureux d’annoncer la nomination de monsieur Michael Toppings comme nouveau directeur général et artistique du MAI.  De façon unanime le conseil d’administration a fait le choix de confier les rênes du MAI à monsieur Toppings. Ce dernier a occupé ce poste à deux reprises lors des congés de maternité de madame Cadet, il travaille au MAI depuis quatre ans et a récemment été promu codirecteur artistique », a souligné Daniel LeBlond, président du conseil d’administration.

Régine Cadet

Michael Toppings prend la relève

Depuis plus de 20 ans monsieur Toppings évolue principalement dans le secteur des organisations à but non lucratif en tant qu’artisan de la culture. Il détient une grande expérience du secteur culturel et a travaillé pour diverses compagnies et organisations artistiques situées dans les provinces de Saskatchewan, d’Alberta, de la Colombie Britannique et du Québec.  À Montréal, il a occupé la fonction
de directeur général et administratif de deux compagnies de danse réputées : PPS Danse et Sinha Danse.

De plus, mentionnons que Michael Toppings est également artiste multidisciplinaire et détient une connaissance approfondie des milieux artistiques contemporains québécois et canadiens, que ce soit pour les arts de la scène, les arts visuels ou encore dans le domaine de la littérature. « Nous sommes assurés que Michael Toppings saura relever le défi avec brio et insuffler une nouvelle énergie au MAI, dans la continuité du travail que nous effectuons depuis bientôt quinze ans », a déclaré monsieur LeBlond.  Cette nomination sera effective à compter du 30 septembre prochain.

Rappelons que le MAI présente des oeuvres vives, engageantes et résolument actuelles.  Pionnier dans le domaine des arts interculturels à Montréal, le MAI est un diffuseur pluridisciplinaire en arts contemporains dont la mission est d’appuyer la création, la diffusion et le rayonnement des arts interculturels.

Source et renseignements : Christine Roy // Coordonnatrice des communications
514 982-1812, poste 227 comm@m-a-i.qc.ca

Une partie du texte, section de réflexion sur l’oeuvre de Régine Cadet, est de Yves Alavo.

Cocktail pour souligner le départ de Régine Cadet
Le conseil d’administration et le personnel sont heureux de vous convier à un cocktail, de type 5 à 7, pour saluer le départ de Régine Cadet à la direction générale et à la codirection artistique du MAI (Montréal, arts interculturels). Pour cette occasion, il vous sera possible de prendre avec nous un verre de l’amitié (à un prix des plus abordables) le :
Mercredi 25 septembre 2013
17 h à 19 h
Café du MAI
3680, rue Jeanne-Mance