Archive | Histoire RSS feed for this section

VALÉRIE PLANTE PREMIÈRE MAIRESSE DE MONTRÉAL

6 Nov

Mme Valérie Plante 43 ans, élue brillamment, première mairesse historique de Montréal, avec +51% des voies contre 45% au sortant D.Coderre (1 seul mandat)

Élue dimanche 5 novembre 2017, avec plus de 51% des voies contre 45% au sortant Denis Coderre.

La transition est faite, Montréalais et Montréalaises sont fiers souhaitent congé à Denis Coderre.

Nous avons envie d’avancer, besoin de changement, de respect et de dignité. Les plus proches du maire sortant sont aussi remerciés ou ont quitté : Anie Samson, Réal Ménard, Harout Chitilian, Russell Copeman, Pierre Gagnier, Pierre Desrochers, Manon Gauthier. Les parachutés récents ou anciens, aussi mis sur la touche (Lorraine Pagé, Elsie Lefevre). Si le taux de participation avait été plus élevé, l’hécatombe aurait été sévère et ce serait Coderre 40% et Valérie Plante 60%.

Valérie Plante était précise :
IL EST TEMPS DE SE METTRE AU TRAVAIL POUR MONTRÉAL. Mon projet, c’est le vôtre : débloquer Montréal et créer des milieux de vie abordables, sécuritaires et dynamiques pour tous et toutes. Mon projet respecte
l’identité des quartiers qui font de Montréal une ville dont on est si fier. La ville de demain, je veux la construire maintenant, avec vous et pour vous. »

Désormais avec des personnalités fortes, des élus engagés, enracinés dans leurs milieux de vie, des personnes de grande compétence, expérimentés, diplômés de haut niveau, comme jamais ce fut le cas au conseil de ville, des figures lumineuses, qui vivent avec nous, connaissent d’expérience les quartiers, les arrondissements, les districts, mais surtout ont des liens avec les citoyennes, les citoyens et les forces vives de Montréal.

Ce sont elles, et eux, qui font avec nous les mairesses et maires et élus de PM de nos arrondissements de Montréal : Émilie Thuillier avec 2/4 (Ahuntsic-Cartierville), Sue Montgomery avec 4/5 (CDN-NDG), Majda Vodanovic avec 4/4 (LaChine), Luc Ferrandez avec 6/6 (Plateau Mont-Royal), Benoît Dorais avec 4/4 (Sud-Ouest), Normand Marinacci avec 3/4 (Ile-Bizard-Ste-Geneviève), Pierre Lessard-Blais avec 3/4 (M-H-M), Philippe Tomlinson avec 3/4 (Outremont), notons l’élection de Lisa Christensen pour PM dans le district (La Pointe-aux-Prairies), François William Croteau avec 4/4 (R-P-P), Verdun avec 3 élus de PM, Valérie Plante avec 3/4 dont Robert Beaudry qui bat R. Bergeron dans (Saint-Jacques-Ville-Marie), enfin Giuliana Fumagalli avec 2/4 (Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension).

375 ans après Jeanne Mance, fondatrice de Montréal, les Montréalaises et les Montréalais ont écrit le 5 novembre 2017, un livre d’Histoire en élisant la première mairesse de la métropole. Montréal rejoint ainsi des villes comme Rome, Barcelone, Paris. Se faisant, ils ont aussi confirmé que le maire précédent élu avec la plus faible portion du suffrage de l’histoire et aussi celui qui aura eu un mandat unique dans l’ère moderne de notre histoire contemporaine.

Publicités

L’ancienne protectrice du citoyen renonce à une indemnité de départ de 210 976$

8 Fév

Article du Journal de Montréal  Charles LECAVALIER.  Mercredi 8 février 2017.

Raymonde Saint-Germain renonce à son indemnité de départ de 210 976 $ qu’elle a laissée sur la table en quittant son poste de protectrice du citoyen, a appris Le Journal. Elle demande maintenant un resserrement des règles pour tous les mandarins.

«Quand j’ai téléphoné aux Emplois supérieurs pour leur dire, j’ai compris que c’était peut-être bien la première fois que ça arrivait», a lancé Mme Saint-Germain lors d’une entrevue avec notre Bureau parlementaire.

L’ex-ombudsman des Services gouvernementaux fait une croix sur un chèque de 210 976 $. Comme tous les hauts fonctionnaires de l’État, elle avait droit à un montant calculé en fonction de ses années de service et son salaire annuel. Elle a toutefois choisi de dire non, puisqu’elle savait qu’elle aurait rapidement un autre emploi, cette fois-ci au sénat canadien.

Elle a informé le secrétaire général du Conseil exécutif, Juan Roberto Iglesias, dans une lettre rédigée en novembre.

«Pour moi, c’était facile, car je n’étais pas à l’aise de prendre l’argent. Ça n’a même pas été une décision. J’ai été nommée au sénat le 2 décembre et j’ai quitté en novembre. Je n’ai pas eu de transition. Je ne trouvais pas ça justifié», a-t-elle souligné.

La Protectrice du citoyen est un modèle pour tous les cadres du Québec

La Protectrice du citoyen est un modèle pour tous les cadres du Québec

 

Du changement

La nouvelle sénatrice trouve d’ailleurs que les règles québécoises sont trop permissives. «Ça devrait changer; pour l’instant, c’est un automatisme. C’est dans les contrats: vous y avez droit. Mais il y a toutes sortes de situations où les gens iraient tout de même dans le public sans ça», a-t-elle lancé.

Dans son dernier rapport, Mme Saint-Germain a déploré les coupes du gouvernement Couillard «moins éprouvantes pour la bureaucratie que pour les personnes vulnérables». Elle juge aujourd’hui que le «fondement de ce décret d’embauche» devrait être revu: l’allocation de transition devrait être versée mensuellement et devrait se tarir lorsque la personne se trouve un emploi.

Elle fait toutefois une distinction pour les députés, qui «vivent beaucoup d’insécurité».

À l’aise

Mme Saint-Germain n’aura pas de difficulté à joindre les deux bouts avec son salaire de sénatrice de près de 145 000 $ et sa pension provinciale, à laquelle elle a contribué «pendant 42 ans», a-t-elle précisé.

Rappelons que selon la loi, elle a droit à 50 % de son salaire de 210 000 $ après 10 années de services comme protectrice.

QUI EST RAYMONDE SAINT-GERMAIN ?

  • Après deux mandats consécutifs de cinq ans, Raymonde Saint-Germain a quitté le Protecteur du citoyen le 14 novembre 2016.
  • Recommandée par Justin Trudeau, elle occupe désormais les fonctions de sénatrice à Ottawa.
  • Elle travaillait auparavant comme sous-ministre aux Services gouvernementaux.

DES PRIMES QUI ONT FAIT LES MANCHETTES

  • 654 000 $  à Charles Lapointe, président de Tourisme Montréal, lorsqu’il a pris sa retraite en 2013.
  • 378 000 $ à Henri-Paul Rousseau, l’ex-PDG de la Caisse de dépôt et placement, lorsqu’il quitte en 2008 de son plein gré l’institution pour aller travailler chez Power Corporation.
  • 565 503 $ à Thierry Vandal lorsqu’il a quitté Hydro-Québec en 2014.
  • 650 000 $ environ, à Michael Goldbloom, recteur de l’Université Bishop’s, qui compte 2825 étudiants. Après un reportage du Journal, il n’en a conservé que la moitié, soit près de 325 000 $
  • Charles Lecavalier

Maison de l’Afrique Mandingo, 2016 débute en action

11 Jan
Nous contacter
Maison de l’Afrique Montréal

6256, avenue Henri-Julien
Montréal (Québec) H2S 2T8
Station de métro Rosemont

(514) 875-7710

info@maisondelafriquemontreal.com

Heures d’ouverture

Mardi 10h00 à 18h00
Mercredi 10h00 à 18h00
Jeudi 10h00 à 18h00
Vendredi 10h00 à 18h00
Samedi 13h00 à 17h00


Le meilleur de l’Afrique, en partage.Nous sommes déjà en fin JANVIER 2016. Le Mois de l’Histoire des Noirs approche …
View this email in your browser
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter

Le monument de la Renaissance à Dakar, Sénégal. Photo Yves Alavo

Le monument de la Renaissance à Dakar, Sénégal. Photo Yves Alavo

 

APPEL DE CANDIDATURE

Marché des Arts du Spectacle Africains 2016, à Abidjan

Date limite : Mardi le 2 février 2016

LOJIQ — Les Offices jeunesse internationaux du Québec – en collaboration avec leMASA et la Maison de l’Afrique à Montréal, soutient la participation de trois professionnels québécois des arts de la scène et de l’industrie du spectacle à la 9ème édition du Marché des Arts du Spectacle Africain qui se tient du 5 au 12 mars 2016 à Abidjan en Côte d’Ivoire.Le MASA est le principal marché des arts de la scène en Afrique qui présente des spectacles datant de moins de trois ans, de facture patrimoniale, moderne ou contemporaine. Le thème choisi pour l’édition 2016 est Réinventons les arts de la scène. Cet évènement s’adresse aux opérateurs culturels de toutes disciplines qui voient dans ce grand rassemblement un moment privilégié de découverte artistique et de réseautage.

Profil recherché
Professionnels des arts de la scène et de l’industrie du spectacle toutes disciplines et tous profils confondus : diffuseurs, opérateurs et entrepreneurs culturels, journalistes et autres professionnels oeuvrant dans les réseaux, événements, regroupements artistiques professionnels. Les participants devront faire preuve d’autonomie dans l’organisation de leur déplacement et de leur séjour.

NB
Les demandes des anciens participants aux délégations LOJIQ seront étudiées en fonction du nombre de candidatures reçues et de leur intérêt.

Soutien offert
Après acceptation de leur candidature, les participants recevront de LOJIQ une bourse forfaitaire de mobilité de 2 000 $ chacun et devront organiser eux-mêmes leur déplacement et leur séjour.

Ils devront obligatoirement se prémunir d’une assurance médicale de voyage pour soin d’urgence à l’étranger et veiller à obtenir les vaccins nécessaires. LOJIQ se chargera de l’assurance responsabilité civile et offrira, le cas échéant, une indemnité forfaitaire de déplacement local aux participants qui résident officiellement en région éloignée.

Le MASA se chargera de leur accréditation et leur apportera de l’aide pour leur hébergement.

Pour en savoir plus et soumettre votre candidature : cliquez ici

 

 

MASA : Marché des arts du spectacle africain
Destination : Abidjan, Côte d’Ivoire
Date limite pour les candidatures : Mardi le 2 février 2016
Date du projet : Du 5 au 12 mars 2016

Déposez votre candidature avant le 2 février prochain et courrez la chance d’obtenir une bourse pour présenter votre projet d’arts de la scène au MASA2016 à Abidjan, Côte d’Ivoire. (En partenariat avec LOJIQ)

Aussi, ne manquez pas nos activités du mois de février dans le cadre du Mois de l’Histoire des Noirs.

Droits d’auteur  © 2016 Maison de l’Afrique Montreal, Tous droits réservés.
Vous vous êtes ajoutés à la liste de distribution de la Maison de l’Afrique MontrealNotre adresse d’envoi :

Maison de l’Afrique Montreal

6256 Avenue Henri Julien, Montréal, QC, Canada

Montréal, QC H2S 2T8

Canada

Add us to your address book

Diversité culturelle et identité au coeur de notre développement social et économique

28 Déc

Oui, ce n’est qu’un côté de nos succès et des beautés qui tissent notre riche univers culturel le véritable monde des arts et de la culture. Il y a plusieurs des productions du MAI Montréal Arts inter culturels, des œuvres des créations authentiques faites de talents artistiques professionnels exceptionnels. Des initiatives exceptionnelles de développement et de participation pour valoriser les artistes et les productions et créations des forces vives de la diversité des expressions culturelles, levier majeur de notre Métropole culturelle d’envergure internationale. Lire la suite

Engagement et participation au développement de notre société

13 Nov

Créer, Innover et Collaborer

Ce qui me motive :
– Défendre et promouvoir des idées et des pratiques innovantes;
– Créer de nouvelles stratégies de partage du savoir;
– Mettre en action des équipes polyvalentes et créatives.

Ce que je sais faire :
– Créer de nouveaux modèles d’échanges et de transmission des valeurs;
– Mettre en oeuvre des événements collaboratifs d’envergure internationale;
– Activer et développer des liens inter-culturels à fort potentiel communicatif;
– Gérer la transmission de la créativité et du tonus au sein d’équipes professionnelles.

Ce que je poursuis :
– Actions collaboratives entre artistes multidisciplinaires;
– Projets interactifs d’écriture, d’architecture et de solutions numériques;
– Conseils stratégiques performants aux nouvelles organisations créatives;
– Plans de développement aux jeunes organisations pour atteindre des résultats durables. Lire la suite

BIBLIOTHÈQUE VIVANTE – LIVING LIBRARY : AU MAI SAMEDI 28 SEPTEMBRE 2013 DE 13 À 16 HEURES.

16 Sep

Artistes PARTICIPANTS / PARTICPATING Artists

Shirlette Wint, Ally Ntumba, Gilles Garand, Damian Nisenson, Janet Lumb, Eman Haram, Koshro Berahmandi, Mohsen El Gharbi, Anna Beaupré Moulounda, Patricia Pérez, Yves Alavo, Carmen Ruiz

La coiffure d'Amilcar Cabral, héros des indépendances africaines, la Guinée-Bissau.  auto portrait.

La coiffure d’Amilcar Cabral, héros des indépendances africaines, la Guinée-Bissau. auto portrait.

Plusieurs pistes peuvent de dessiner, selon les contextes : l’écriture poétique, la cuisine, les communications, la diversité culturelle en action localement, régionalement et internationalement.

Livre d’une bibliothèque vivante c’est comme s’ouvrir et se laisser lire.  Plusieurs chapitres s’offrent.  Soit une lecture chronologique qui traverse, de l’enfance à la période actuelle, une vie de plus de soixante années vécue sur plusieurs continents, dans des statuts, des fonctions et des situations très variées, souvent circonstancielles, inédites et imprévues.

2010, gagnant des primaires socialistes et co listier de la candidate du PS français, Corinne Narassiguin, première député des Français en Amérique du Nord

2010, gagnant des primaires socialistes et co listier de la candidate du PS français, Corinne Narassiguin, première député des Français en Amérique du Nord

Il pourrait aussi, ce livre, être conçu comme une suite de nouvelles, avec des titres qui sonnent comme autant de thématiques, dont certaines dominées par des personnes, celles qui ont été déterminantes dans ma vie, de la famille, des amis, aussi parfois des relations qui se sont construites lors de la phase d’apprentissage, ou bien au cours des différents emplois assumés.

 

L'harmonie vestimentaire est accessoire, elle peut parfois contribuer à créer du beau.

L’harmonie vestimentaire est accessoire, elle peut parfois contribuer à créer du beau.

 

Enfin, un autre angle peut former la charpente du livre de la vie.  Il s’agit des principales réalisations, les liens entre elles, les effets, changements ou les impacts réalisés dans les domaines d’action, de militance ainsi que les perspectives nouvelles qui s’ouvrent.  Prendre avec soi un certain recul et observer, c’est-à-dire, devenir l’observateur de sa propre vie.

 

Devenir Grand Papa, une vie nouvelle remplie de bonheur.

Devenir Grand Papa, une vie nouvelle remplie de bonheur.

Tels sont à mon sens les voies qui peuvent être empruntées pour porter sur une vie, une œuvre, un pan de notre histoire personnelle et collective, un regard descriptif, analytique ou alors y détecter les mouvements de force, les ruptures ou y lire une certaine continuité.

Un défi sans pareil que de se métamorphoser en livre au sein d’une bibliothèque vivante.

Yves Alavo

Pour les Journées de la Culture

Samedi 28 septembre 2013-09-17

Au MAI Montréal arts interculturels.

Régine Cadet directrice générale et codirectrice artistique du MAI (Montréal, arts interculturels) : 12 ans de service

9 Sep

RegineCadet

Le conseil d’administration du MAI (Montréal, arts interculturels) annonce le départ de madame Régine Cadet à la direction générale de l’organisme à compter du 27 septembre 2013. Elle quitte Montréal pour s’installer à Toronto avec sa famille et nous lui souhaitons bonne chance dans cette nouvelle aventure. Nous profitons de l’occasion pour la remercier et saluer son engagement au développement et au rayonnement du MAI durant les douze dernières années, dont sept ans à la direction générale et artistique.

Artiste (danse et chorégraphie), femme de gestion, chef de file de cette génération nouvelle qui allie de nombreux talents avec des habiletés relationnelles et un sens stratégique de la coordination au sein d’environnements complexes.  Régine cadet a su donner au MAI une stature de référence comme centre d’art, lieu de diffusion et centre d’innovation et de développement social et artistique associé au réseau des praticiens et des institutions gouvernementales, para-publiques et privées.

Dans le réseau des maisons de la culture et des centres culturels métropolitains, le MAI se distingue par son approche favorable à l’accompagnement technique, au soutien artistique et au mentorat auprès des artistes.  Lieu de perfectionnement et d’orientation solide pour la plupart des créateurs, le MAI a permis à plusieurs générations d’artistes urbains, aux auteurs, compositeurs ainsi qu’aux interprètes, d’améliorer leurs relations aux publics divers, de bonifier et de structurer de manière valable leur production afin d’atteindre, en de meilleures contextes, les plus hauts standards professionnels.

Souvent, le MAI est un relais expérimental, un incubateur de talents et un espace professionnel performant.  Toutes ces qualités ainsi que cette vocation exceptionnelle de faiseur de vedettes au sens le plus noble, nous le devons à Madame Régine Cadet.  Elle a su créer et développer au sein du MAI et avec ses partenaires, un esprit de coopération, une ouverture aux technologies nouvelles et aux pratiques avancées, permettant de nouvelles qualifications et un progrès substantiel des artistes, tant collectivement qu’individuellement.

Mme Cadet

Pour tous ces motifs et ces réalisations de qualité stratégique significative, nous tenons à dire notre reconnaissance à Régine Cadet.  Nous lui souhaitons un avenir égal ou supérieur à son présent et au passé qui représente un actif important dans la balance de notre vie culturelle montréalaise, métropolitaine, québécoise et je dirais nord-américaine.  Bravo pour l’oeuvre accomplie et félicitations pour avoir aussi créer une masse critique au sein des équipes successives que tu as mis en action au MAI.  Partout nous observons leurs personnalités et leur rayonnement.
« Le conseil d’administration est heureux d’annoncer la nomination de monsieur Michael Toppings comme nouveau directeur général et artistique du MAI.  De façon unanime le conseil d’administration a fait le choix de confier les rênes du MAI à monsieur Toppings. Ce dernier a occupé ce poste à deux reprises lors des congés de maternité de madame Cadet, il travaille au MAI depuis quatre ans et a récemment été promu codirecteur artistique », a souligné Daniel LeBlond, président du conseil d’administration.

Régine Cadet

Michael Toppings prend la relève

Depuis plus de 20 ans monsieur Toppings évolue principalement dans le secteur des organisations à but non lucratif en tant qu’artisan de la culture. Il détient une grande expérience du secteur culturel et a travaillé pour diverses compagnies et organisations artistiques situées dans les provinces de Saskatchewan, d’Alberta, de la Colombie Britannique et du Québec.  À Montréal, il a occupé la fonction
de directeur général et administratif de deux compagnies de danse réputées : PPS Danse et Sinha Danse.

De plus, mentionnons que Michael Toppings est également artiste multidisciplinaire et détient une connaissance approfondie des milieux artistiques contemporains québécois et canadiens, que ce soit pour les arts de la scène, les arts visuels ou encore dans le domaine de la littérature. « Nous sommes assurés que Michael Toppings saura relever le défi avec brio et insuffler une nouvelle énergie au MAI, dans la continuité du travail que nous effectuons depuis bientôt quinze ans », a déclaré monsieur LeBlond.  Cette nomination sera effective à compter du 30 septembre prochain.

Rappelons que le MAI présente des oeuvres vives, engageantes et résolument actuelles.  Pionnier dans le domaine des arts interculturels à Montréal, le MAI est un diffuseur pluridisciplinaire en arts contemporains dont la mission est d’appuyer la création, la diffusion et le rayonnement des arts interculturels.

Source et renseignements : Christine Roy // Coordonnatrice des communications
514 982-1812, poste 227 comm@m-a-i.qc.ca

Une partie du texte, section de réflexion sur l’oeuvre de Régine Cadet, est de Yves Alavo.

Cocktail pour souligner le départ de Régine Cadet
Le conseil d’administration et le personnel sont heureux de vous convier à un cocktail, de type 5 à 7, pour saluer le départ de Régine Cadet à la direction générale et à la codirection artistique du MAI (Montréal, arts interculturels). Pour cette occasion, il vous sera possible de prendre avec nous un verre de l’amitié (à un prix des plus abordables) le :
Mercredi 25 septembre 2013
17 h à 19 h
Café du MAI
3680, rue Jeanne-Mance