Archive | l’autre en Soi AMOUR RSS feed for this section

DEBORAH CHALOM MARCHE LES 24 ET 25 AOÛT 2013, CONTRE LE CANCER

30 Juil

FAISONS TOUTES ET TOUS UN DON

Un message de Deborah Chalom    deborah.chalom@gmail.com.

Bonjour,

Les 24 et 25 aôut 2013, prochain, je participerai à la grande marche contre le cancer.  Je vous invite à cliquer sur ma page personnelle et faire un don.  Merci d’avance de votre appui et de votre générosité au nom de toutes les femmes atteintes du cancer du sein.

Deborah Chalom

VIVRE PLEINEMENT !
Je m’appelle Deborah Chalom, Dvo pour les intimes.  J’ai décidé de
participer à la marche CONTRE le cancer fin août à Montréal, car pour
moi c’est un pas de plus vers la guérison et un engagement dans la
vie.

Bien que je ne terminerai mes traitements de chimio/radiothérapie
qu’en octobre 2013, je marcherai en pleine conscience, en respectant les
limites de mon corps et les messages de mon Coeur.

En marchant, je donne un sens à ma vie.  En contribuant, vous
donnez un sens à la votre et à des milliers de femmes atteintes du
cancer du sein.

Au lieu de vous demander si la vie a vraiment un sens face à tant de
maladies et de souffrance, donnez un sens à la votre et laissez votre
coeur agir pour vous.

Je suis sur la voie de la guérison, grâce à un cercle d’amour, que
mes amies ont mis en place pour m’accompagner durant mes
traitments.  Des femmes exceptionnelles qui ont compris qu’une
action simple avec un Coeur ouvert, un geste d’amour fait toute la
différence.

Un proverbe nous dit que la médecine soigne, mais que l’amour
guérit.  Et j’ajoute que la passion prolonge la vie.  Pensez y bien.  Moi, je
dirai spontannément que l’amour est un nectar divin.  C’est en vibrant
d’amour, que la joie s’installe et que le corps guérit.  Chaque geste de
Coeur est une ouverture vers le Bonheur.

Grâce aux nombreux gestes de Coeur et d’amour que je reçois au
quotidien de ma famille, de mes amis et au travers de rencontres à la
fois magnifiques et inattendues d’âmes bienveillantes armées d’une
générosité débordante, je suis sur la voie de la guérison .

Grâce à tout cet amour je suis prête à acceuillir mon cancer, à
l’écouter sans peur et à aller humblement à la rencontre de moi
même en toute confiance.

La vie n’est pas faite pour exister mais pour être vécue pleinement.
Venez vivre cette marche avec moi.

Deborah Chalom

Nous y serons avec amour, avec passion car nous t’aimons, nous sommes tes amoureux, tes amis, tes admirateurs.

Cliquez ici pour visiter ma page personnelle
Si le texte ci-dessus n’apparaît pas comme un lien, vous pouvez visiter l’adresse de toile:
http://www.endcancer.ca/site/TR?px=4023803&pg=personal&fr_id=1471&fl=fr_CA&et=-mFBahNFRmChszmxcU_X4Q

Cliquez ici pour voir la page de l’équipe Breathe
Si le texte ci-dessus n’apparaît pas comme un lien, vous pouvez visiter l’adresse de toile:
http://www.endcancer.ca/site/TR?team_id=115919&pg=team&fr_id=1471&fl=fr_CA&et=LVwT5ywRIhs73OCLYLJ4sw

Publicités

FEMME MYSTÈRE

3 Juil
Les fleurs premières universelles, contraste poétique et douce caresse du végétal. Photo Yves Alavo

Les fleurs premières universelles, contraste poétique et douce caresse du végétal. Photo Yves Alavo

Elle incarne l'intelligence émotive et la capacité féminine d'analyse et d'action, totale Angela Davis.  Photo Yves Alavo

Elle incarne l’intelligence émotive et la capacité féminine d’analyse et d’action, totale Angela Davis. Photo Yves Alavo

Le mystère en amour est dans nos yeux

Un cheminement de découverte

Le mystère en amour est ce qui fuit

Une vie de famille et de pays

Le mystère en amour est ce que nous vivons

L’harmonie dans ton cœur au diapason

De ton entourage.

Gorée un boabab sur l'IleIMG_2278

Ce baobab goréen vibre de milliers de vies et d’histoires, force antique et actuelle, il est comme l’amour infini de générosité. Photo Yves Alavo

Le mystère en amour est ton image

L’image de la lumière

L’image des rayons

Les rayons de la passion

Les énergies folles qui éclatent

Pour changer nos êtres et vivre fous

Les flammes qui nous propulsent

Avec l’élan vital du bonheur infini.

Le sourire est cet éclairage spirituel capable de faire vivre les fleurs.  Photo Yves Alavo

Le sourire est cet éclairage spirituel capable de faire vivre les fleurs. Photo Yves Alavo

OSH, cour artsFemmes libres2

Lys au cœur du temple intérieur

Épanouie et tournée vers la lumière

Les couleurs filtrent l’éclat solaire

Vibrant de frissons dorés

Qui chantent ta vie profonde.

Luna34473751

Vie intérieure et de transmission

Tu es au centre de la création

Dis le fou

Toi au rêve offerte

Quand l’univers te régénère

Que vibre la pensée des divinités astrales.

Lumière atlantique, sur la mer l'oeil du monde brille, Dakar ville océane  Photo Yves Alavo

Lumière atlantique, sur la mer l’oeil du monde brille, Dakar ville océane
Photo Yves Alavo

Avec Velitchka Yotcheva, violoncelliste de génie

Avec Velitchka Yotcheva, violoncelliste de génie

L’âme au cœur du destin universel

Fond comme métal brûlant

Les formes souples enrobent la mémoire

Riche du capital historique personnel

Qui façonne l’identité centrale.

Fluide espoir qui inonde ton cœur

Favorite dans l’arène familiale

Les ombres caressent la lueur lunaire

Brillant d’étincelles de feu

Qui rythment ta vie toute neuve.

Lumière en arc sublime

Active et plongée dans le mystère

Père et fille, le croisement des émotions et les racines spirituelles, façonnent le monde d'un échange sublime qui ouvre les chemins du bonheur. Photo Paule Mauffette, Dakar

Père et fille, le croisement des émotions et les racines spirituelles, façonnent le monde d’un échange sublime qui ouvre les chemins du bonheur. Photo Paule Mauffette, Dakar                                   Les rêves donnent du tonus

Intense de projets créatifs

Qui illuminent le mystère qui s’amorce en Toi.

Sur les ailes du plaisir

Ange de force et de souple énergie

Les ailes portent sur le vent.

Ces papayes comme des gourdes de bonheur, douces couleurs et saveurs du désir immense.  Photo Yves Alavo

Ces papayes comme des gourdes de bonheur, douces couleurs et saveurs du désir immense. Photo Yves Alavo

Royale au firmament du rêve

Elle vole de talent et de joie.

Élan du mystère

Flèche vivante et perpétuelle

Sublime énergie du surnaturel.

Mangue qui offre sa joue au délices sans mots. Photos Yves Alavo

Mangue qui offre sa joue au délices sans mots. Photos Yves Alavo

Yves Alavo,

Montréal 2013.

CHOPIN : UN CONCERT EN PREMIÈRE MONDIALE

6 Mar

Mercredi 13 mars 2013. À 20 h 00

Un spectacle présenté par la Société de musique de chambre de Montréal

Une occasion unique de voir, découvrir pour celles et ceux qui ne les connaissent pas et surtout d’entendre des artistes exceptionnels, au talent reconnu partout au monde, des artistes qui sont autant de virtuoses :

Dahg Thai Son- piano solo

Julie Fuchs – alto

Roland Arnassalon – violon

Brenna Hardy-Kavanagh – violon

Velitchka Yotcheva – violoncelle

IMG_4446

L’orchestre I Cellisti, unique au monde, 12 violoncelles sous la direction de Velitchka Yotcheva

Vainqueur du prix Chopin, le pianiste Dahg Thai Son sera en compagnie, entre autres, de Mme Velitchka Yotcheva, la chef de file de la Société de musique de chambre de Montréal, violoncelliste de très haut niveau au jeu puissant, inspiré et mélodique qui en fait une des étoiles les plus brillantes au firmament des instrumentistes virtuoses professionnels qui se produisent sur les scènes les plus réputées du monde.

Faites vite car les amateurs viennent de partout jusque de New-York et de Toronto, pour ce concert de facture spéciale car deux concertos (Concerto in E minor, No. 1 Op. 11 et Concerto in E minor, No. 2 Op.21) seront exécutés.  La salle au caractéristiques acoustiques envoûtantes convient très bien aux sonorités multimodales et hypoemphatiques combinées que vont créer piano et cordes sous l’habile kinesthésie de chaque membre de ce quintet  de rêve réuni pour une première mondiale.

Je vous exhorte, avec passion à vivre cette soirée majestueuse où la reine musique voudra, à Montréal, faire briller les plus beaux diamants de son diadème.  En toute fierté, vous pourrez, un jour dire, que vous étiez parmi les privilégiés de ce qui sera l’expression la plus noble de la fête de la musique.

Yves ALAVO

Salle Bourgie du Musée des beaux arts de Montréal

1339, rue Sherbrooke est, Montréal.

www.sallebourgie.ca

Téléphone 514-285-200, option 4

Artistes:

Dahg Thai Son- piano solo

Julie Fuchs – alto

Roland Arnassalon – violon

Brenna Hardy-Kavanagh – violon

Velitchka Yotcheva – violoncelle

PROGRAMME

F. Chopin. (1810-1849)

• Piano Concerto in E minor, No. 1 Op. 11
– Chamber Version for Piano and String Quintet
– Allegro Maestoso
– Romance – Larghetto
– Rondo – Vivace

F. Chopin. (1810-1849)

• Piano Concerto in E minor, No. 2 Op.21
– Chamber Version for Piano and String Quintet
– Maestoso
– Larghetto
– Allegro Vivace

SOFIA FALKOVITCH, UNE ARTISTE EXCEPTIONNELLE À DÉCOUVRIR.

1 Fév

Elle est une des meilleures voix au monde comme Cantore au service du chant religieux de haut niveau.  Elle règne sur les scènes européennes de Berlin à Paris en passant par Israël.  Elle a ses racines à Montréal et nous en sommes fiers.

Sofia Falkovitch chante divinement pour le bonheur

Sofia Falkovitch a grandi à Moscou et à Berlin dans une famille artistique.  Toute jeune, elle a dix-huit ans, son expérience de vie en Allemagne et au Québec, lui a constamment permis d’étudier la musique et les beaux-arts et de participer régulièrement aux concerts et festivals internationaux.  Dès son enfance, elle a développé sa passion pour la chanson yiddish.  Elle est une actrice accomplie, elle a participé à de nombreuses productions à Montréal, incluant la production en langue russe Franzuzkie Strasti  et elle a eu de nombreuses collaborations au théâtre.  Elle a aussi été l’animatrice populaire du programme culturel « Russian Hour » et journaliste à RVTi Overseas Media à New York.  Elle vient comme finaliste au Concours international de chant qui a eu lieu à Berlin du 18 au 20 décembre 2008, de prouver qu’elle a l’étoffe d’une cantatrice de très grande envergure.  Le poème que nous lui dédions* essaie de tracer une voie, déjà remarquable, entre cette artiste sur le chemin du développement et l’affirmation culturelle qu’un héritage familial et collectif lui propose.

Chanter une louange au Seigneur et le bonheur arrive

« Le Sacre du Désert« , par lequel s’est fait connaître sur la scène culturelle montréalaise, Sofia Falkovitch, est un spectacle-cabaret innovateur qui s’est développé à partir de la collaboration entre la chanteuse-poétesse Sofia et le clarinettiste-compositeur Isak Goldschneider.  Le spectacle intègre des chansons en yiddish et en hébreu ainsi que de la musique klezmer et de la poésie russe originale.  Un cycle de chansons intimes et élégantes qui parlent d’amour, de perte et d’espoir.  « Le Sacre du Désert » présente l’enthousiasme et le brio du cabaret yiddish traditionnel ou kleynkunst (littéralement l’art intime) dans un spectacle qui ne laisse personne indifférent.  Au cours des spectacles précédents, l’artiste a fait le tour du  réseau des maisons de culture de Montréal, ainsi qu’une participation solide au festival KlezKanada, mais aussi au festival d’Israël Montréal Ouest, dans plusieurs salles :Bistro Parc des Princes, Volver café culturel, Café Sarajevo et Casa del Popolo, lieu célèbre du Festival Pop Montreal et Suoni per el popolo.

La voix bénie, riche des grâces divines.  Mezzo Soprano de talent.

La voix bénie, riche des grâces divines. Mezzo Soprano de talent.

* LA ROYALE DE LA VOIX

Soleil nouveau au firmament mondial

Orange lueur au cœur du chant

Femme a la nouvelle voix ample et riche

Inerme phrase vocale sur l’écran divin

Anthume communion au sommet de l’univers

 

Fame qui va croître à la bourse cordiale universelle

Astre de paix, de joie et de générosité profonde

Lamento contraire en modulations intérieures

Kaléidoscope sensuel et multicolore en nuances sonores

Ouragan de paix et d’amour sur nos savanes

Vestige sublime des romances russes et Yiddish

Impulsion souveraine au temple mélodique

Trésor de notre civilisation de l’Universel

Contrée fertile de l’imaginaire intime de nos harmonies ancestrales

Hommage superbe et vibrant aux cultures originaires.

 

SOFIA FALKOVITCH

 

Voix des rites du Sacre du Désert, intimes

Aux confins des sables mouvants

Voix des sons infimes

Au cœur des élans savants

Sur la courbe des sons

Sur l’aile divine des violons

Voix majestueuse qui chante

Voix magique qui nous hante

Elle conjugue la grâce

Elle loue l’audace

Tons des espaces éternels

Tonalités aux douceurs continuelles

Front du sanctuaire de la création

Déjà étoile de l’émancipation

Évasion subtile et lumineuse de l’incantation secrète

Libre, fervente, royale et poète.

 

Yves ALAVO

Offrez-vous un moment sublime de bonheur :
ÉCOUTEZ …
J’espère que votre début d’année 2013 se passe bien. Vous trouverez dans le lien ci-dessous trois de mes derniers enregistrements:
 
Bien cordialement,
 
Sofia

WESLI BAND, L’ARTISTE UNIVERSEL ET ENRACINÉ

13 Déc

Wesli, guitare

Wesli a en moins de dix ans, sous toutes les latitudes, créé et mis au monde une musique, partagé avec des instrumentistes, des musiciens avec qui il formé de nombreuses et variables formations.  Au coeur de son art, une vision qui dit que le langage de la musique est universel.  Wesli n’est pas du style à être mis sous étiquette.  Il impose un talent qui défie les espaces cloisonnés, les stéréotypes, maîtrise instrumental, puissance de son écriture et exécution riche et inspirée, avec les sections rythmiques, mélodiques et aussi à vent, sont intégrées avec génie.

Sur son site tous les renseignements pour le joindre :

http://www.wesliband.com/FR/index.html#/NEWS

 

En janvier 2012, Mundial a mis son premier spectacle sur la route à destination de New York, pour qu’il soit montré à APAP. Le spectacle a été tenu au légendaire Living Room dans le Lower East Side. On a pu y entendre d’exceptionnelles performances de la part de Wesli Band, Juan Sebastian Larobina, Marco Calliari, and Kobo Town.Gardez les yeux ouvert pour plus de vitrines Mundial sur la Route… ça va être mondial!

 

 

 

Wesli sous les projecteurs

Wesli en spectacle

DOROTHY RHAU, AVEC RECTO VERSO: UNE RACONTEUSE EST NÉE

18 Sep

Un article d’Éric Clément, La Presse Lundi 17 septembre 2012.

Grâce aux amis  et aux suivis de l’impresario Stéphanie Kitembo, nous avons vécu le spectacle et trouvons que l’article d’Éric Clément donne bien les dimensions et les nuances visibles et plus profondes du contenu présenté par Dorothy Rhau.

Dorothy Rhau a réussi son pari. Recto verso, son premier one woman show présenté vendredi soir au Petit Medley, est une belle réussite et l’installe dans une tradition humoristique peu empruntée, celui de la raconteuse d’histoires à l’ancienne.

 

 

 

La salle du Petit Medley était bourrée à craquer vendredi soir pour assister à l’entrée officielle de Dorothy Rhau dans la cour des grands. Bien des spectateurs ont dû voir le spectacle debout ou assis tout au bord de la scène, ce qui rendait finalement l’atmosphère très intime.

 

Cette intimité avec les spectateurs, c’est la marque de commerce de Dorothy Rhau, une humoriste qui fait revivre les traditions du conte au coin du feu. Elle est arrivée sur scène en Mémère Radote, une grand-mère qui n’a pas sa langue dans sa poche, loin de là. Assise sur sa chaise avec son chapeau de paille, sa robe blanche entourée d’une large ceinture rouge, son panier d’osier et sa cuiller en bois, Mémère Radote est tout de suite attachante avec son naturel et cet air pince-sans-rire de raconter des histoires qui feraient dresser les cheveux sur la tête si cela était dit par quelqu’un d’autre.

Avec Mémère Radote, les blagues les plus salaces passent sans problème, car quand elle parle de sexualité, de désir ou de toilette féminine, elle le fait comme toutes les grands-mères, sans vulgarité et en utilisant des images coquines pour éviter de choquer.

Dorothy Rhau joue ce personnage de si belle façon que la délicatesse qu’elle déploie en devient comique et charmante à la fois. C’est une de ses grandes forces : un humour subtil au-delà du premier degré.

Mais il y autre chose d’intéressant dans le personnage de Mémère Radote : son identité haïtienne.  Dorothy Rhau nous plonge en effet dans une immersion totale dans la culture haïtienne, évoquant notamment le vaudou qui, s’il avait vraiment des effets bénéfiques, aurait «depuis longtemps transformé le quartier Saint-Michel en Westmount !»

 

 

D’ailleurs, Dorothy Rhau n’a parlé d’actualité qu’à une seule reprise, quand elle est revenue sur les élections au Québec. Mais le point de vue de Mémère Radote sur Jean Charest ou Pauline Marois n’avait pas grand intérêt comparé à ses histoires que l’on aurait écoutées toute la nuit.

Après l’entracte, durant laquelle les spectateurs ont pu déguster gratuitement des spécialités haïtiennes, c’est la jeune Dorothy Rhau qui est revenue, toute en coiffure et sexy dans sa robe rouge sang. Elle a parlé des relations homme-femme mais aussi de la laideur et de l’obsession chez certaines femmes de tout faire pour paraître belles… notamment de bronzer le plus possible quand elles sont blanches et de blanchir quand elles sont noires!

«Quand l’eau de Javel est à 99 cents, on débarque tous chez Jean Coutu, a-t-elle lancé. La beauté, c’est comme la laideur, elle est souvent à l’intérieur …»

Bon passage de son show quand elle a parlé de l’usage chez des parents haïtiens de corriger physiquement leurs enfants, expliquant que sa mère et sa grand-mère lui donnaient de solides coups de ceinture. « On ne nous disait pas qu’on serait privés de dessert ou qu’on resterait dans notre chambre. Et pourtant, on n’appelait jamais la DPJ. De toute façon, on ne connaissait pas le numéro! Aujourd’hui, je suis maman, j’ai rompu la tradition, car ça doit cesser. Il y a d’autres méthodes…»

Même si on en perd parfois des bouts, à cause des expressions en créole, on reste suspendu aux mots de Dorothy Rhau pendant toute la durée du spectacle. L’humoriste sait raconter, sait captiver et parvient à nous faire réfléchir sur des thèmes sociaux qui concernent les noirs comme les blancs. Et toujours en nous faisant rire généreusement. Chapeau Mme Rhau! Une grande raconteuse est née.

PARENTS ET RELIGIEUSEMENT CORRECTS ?

22 Mai

CRÉDITS

Journaliste(s)
Raymond Desmarteau

 

http://www.rcinet.ca/religions/fr/#/gallery/audio/69

Ce sont des parents de diverses confessions religieuses, nés à l’extérieur du Canada. Certains sont pratiquants, d’autres le sont moins, et l’un d’entre eux est agnostique.

Vivre dans une autre société a-t-il contribué à engager une nouvelle réflexion dans leur foi et pratique religieuse ? Les enfants de ces parents, nés pour la plupart d’entre eux au Canada, ont ils été la source de nouveaux dialogues, de nouvelles remise en question, de frictions, voire de crises, au sein de la famille ?

Intervenant(s)
Yves Alavo, catholique
Maurice Chalom, juif
Simona Hodos, orthodoxe
Henry Hoppe, agnostique
Rachida M’faddel, musulmane

<< Description