Archive | mentorat RSS feed for this section

BIBLIOTHÈQUE VIVANTE – LIVING LIBRARY : AU MAI SAMEDI 28 SEPTEMBRE 2013 DE 13 À 16 HEURES.

16 Sep

Artistes PARTICIPANTS / PARTICPATING Artists

Shirlette Wint, Ally Ntumba, Gilles Garand, Damian Nisenson, Janet Lumb, Eman Haram, Koshro Berahmandi, Mohsen El Gharbi, Anna Beaupré Moulounda, Patricia Pérez, Yves Alavo, Carmen Ruiz

La coiffure d'Amilcar Cabral, héros des indépendances africaines, la Guinée-Bissau.  auto portrait.

La coiffure d’Amilcar Cabral, héros des indépendances africaines, la Guinée-Bissau. auto portrait.

Plusieurs pistes peuvent de dessiner, selon les contextes : l’écriture poétique, la cuisine, les communications, la diversité culturelle en action localement, régionalement et internationalement.

Livre d’une bibliothèque vivante c’est comme s’ouvrir et se laisser lire.  Plusieurs chapitres s’offrent.  Soit une lecture chronologique qui traverse, de l’enfance à la période actuelle, une vie de plus de soixante années vécue sur plusieurs continents, dans des statuts, des fonctions et des situations très variées, souvent circonstancielles, inédites et imprévues.

2010, gagnant des primaires socialistes et co listier de la candidate du PS français, Corinne Narassiguin, première député des Français en Amérique du Nord

2010, gagnant des primaires socialistes et co listier de la candidate du PS français, Corinne Narassiguin, première député des Français en Amérique du Nord

Il pourrait aussi, ce livre, être conçu comme une suite de nouvelles, avec des titres qui sonnent comme autant de thématiques, dont certaines dominées par des personnes, celles qui ont été déterminantes dans ma vie, de la famille, des amis, aussi parfois des relations qui se sont construites lors de la phase d’apprentissage, ou bien au cours des différents emplois assumés.

 

L'harmonie vestimentaire est accessoire, elle peut parfois contribuer à créer du beau.

L’harmonie vestimentaire est accessoire, elle peut parfois contribuer à créer du beau.

 

Enfin, un autre angle peut former la charpente du livre de la vie.  Il s’agit des principales réalisations, les liens entre elles, les effets, changements ou les impacts réalisés dans les domaines d’action, de militance ainsi que les perspectives nouvelles qui s’ouvrent.  Prendre avec soi un certain recul et observer, c’est-à-dire, devenir l’observateur de sa propre vie.

 

Devenir Grand Papa, une vie nouvelle remplie de bonheur.

Devenir Grand Papa, une vie nouvelle remplie de bonheur.

Tels sont à mon sens les voies qui peuvent être empruntées pour porter sur une vie, une œuvre, un pan de notre histoire personnelle et collective, un regard descriptif, analytique ou alors y détecter les mouvements de force, les ruptures ou y lire une certaine continuité.

Un défi sans pareil que de se métamorphoser en livre au sein d’une bibliothèque vivante.

Yves Alavo

Pour les Journées de la Culture

Samedi 28 septembre 2013-09-17

Au MAI Montréal arts interculturels.

Publicités

MICHEL DALLAIRE, NOBEL DU DESIGN

6 Mar

Un homme qui vit avec bonheur

Quarante années à chercher, user des yeux, imaginer, inventer, sans cesse.  Aimer les personnes, comprendre les besoins les plus kinesthésiques et combien l’espace, les volumes, les matériaux, les métaux, le bois, toute matière, chaque sensations, chaque rythme induit un volume spatial, comment notre cerveau est en constante adaptation et demande au corps de s’y faire.  Le design, c’est cette capacité d’anticipation sur le réel mais aussi cette capacité d’harmonie avec le réel.  Michel Dallaire y est dans son élément, c’est un créateur, un passeur de rêve qui, comme artiste, comme passionnée du mouvement sait vivre avec les contraintes de la pesanteur.

Olympien de première mouture

Maisons, voitures, torche olympique, mobilier, structures, tout le mobilier urbain de la Place internationale de Montréal, le mobilier de la BANQ, Bibliothèque et archives nationales du Québec, rue Berri à Montréal, c’est lui l’accoucheur du patrimoine.

Son site est sobre, mais ouvert sur l’infini : Michel Dallaire Design Industriel Inc. est un bureau d’étude en design industriel qui œuvre à Montréal depuis plus de 40 ans.

Par la réalisation d’une grande variété de projets allant du design d’objets utilitaires aux équipements industriels, du mobilier institutionnel et urbain au matériel de transport, MDDI a acquis une solide expérience professionnelle.

La diversité de ces domaines d’intervention a permis à MDDI d’explorer une multitude de matériaux et de procédés de mise en forme. De vastes connaissances techniques alimentent en outre le potentiel créatif de son personnel, cela dans le but de maximiser les résultats.

Engagé, animateur de cercles de création, auteur intarissable qui s’unit aux artistes, donne temps, idées, énergie et argent au sein de sociétés artistiques et culturelles, la poésie, la musique, le design, bien sûr, Michel Dallaire est sur le front des arts et de la culture comme le plus extraordinaire médiateur.  Généreux, mentor de la plupart des designers de la génération Québec qui brille de part le monde depuis vingt ans, Michel Dallaire invente toujours et toujours, un art de vivre, une manière d’être, avec la patience des sages et la fougue de la jeunesse.

Dallaire Monsieur BIXI

Une rétrospective dans l’Espace création Loto Québec, en septembre 2011, a offert, en un lieu, la diversité des créations de ce génie boulimique, sous la thématique articulée :

Un homme. Un parcours. Des créations. Découvrez le designer et sa démarche artistique.

Yves ALAVO

 

Michel Dallaire a créé un vélo, un objet solide, beau et ergonomique qui roule sur tous les continents et qui a fait la réputation de notre Ville de Montréal, comme métropole internationale,  Ville de design de l’UNESCO.

Notes biographiques

Nichel dallaire, le design c'est vivre avec art

Michel Dallaire est né à Paris en 1942. Il a fait ses études à l’Institut des arts appliqués de Montréal et à la Konstfackskolan, l’École supérieure des arts industriels de Stockholm. Il s’est par la suite spécialisé en gestion du design à l’École des Hautes Études Commerciales et en transformation des polymères à l’Institut de génie des matériaux du Centre national de recherche à Montréal.

Dès 1967 (25 ans), Michel Dallaire s’affirme comme concepteur indépendant et il ouvre son propre bureau d’étude qui connaît alors un enchaînement rapide de succès commerciaux et professionnels.

Médaillé d’or en 1986 aux Prix d’excellence du Canada, il reçoit de nombreuses récompenses prestigieuses ici et à l’étranger, notamment le Grand Prix du 27e Salon International des Inventions de Genève en 1999, ainsi que trois médailles d’or et une d’argent de ce même salon depuis 1998. En l’an 2000, l’Institut de Design Montréal lui remet son Grand Prix et son Prix Spécial en recherche. Le ministère des Affaires culturelles lui décerne en 1991 le Prix Paul-Émile-Borduas pour l’ensemble de son œuvre, la plus haute distinction accordée par le gouvernement du Québec dans le domaine des arts visuels.

Son champ d’activités est très varié et couvre notamment le design d’objets utilitaires, les produits industriels et institutionnels, le mobilier urbain et le matériel de transport. Michel Dallaire fut dernièrement conseillé principal auprès d’Air Canada pour le design de tous les produits en cabine pour sa flotte Amérique du Nord et sa flotte internationale. Parmi ses récents projets, mentionnons le design du mobilier urbain du Quartier international de Montréal qui a reçu plus de 17 prix prestigieux tant au Canada qu’à l’étranger et aussi la conception de l’ensemble du mobilier destiné au public de la Bibliothèque nationale du Québec (BANQ).

Depuis 1998, Michel Dallaire est professeur associé à l’École de Design industriel de l’Université de Montréal ainsi qu’à la Faculty of Environmental Design de l’Université de Calgary. De 1988 à 1998, il a été professeur invité régulier au Département Supérieur de Design Industriel de l’École cantonale d’art de Lausanne en Suisse. En 1993 et 1998, il a animé des séminaires à l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle de Paris, l’ENSCI et en 2004 à l’Universidad Nacional Autónoma de Mexico.

Michel Dallaire a été reçu membre de l’Académie royale des arts du Canada en 1978, Chevalier de l’Ordre national du Québec en 1994 et membre de l’Ordre du Canada en 1999.

Depuis 1997, il est président du conseil d’administration de la Fondation Émile-Nelligan, un acteur culturel important dans la société québécoise (Poésie, littérature, arts visuels et composition musicale contemporaine).

http://www.dallairedesign.com/

LIVING LAB DE MONTRÉAL, INNOVATION LOUISE GUAY

20 Jan

 

Le Living Lab de Montréal vous a invité au TranspoCamp Montréal 2011, le premier forum ouvert sur les transports urbains et les technologies mobiles à Montréal, c’était le 15 décembre 2011, de 8  h à 17 h, à la Maison du développement durable, 50 Sainte-Catherine Ouest (coin Clark). Dans le cadre de son programme d’ouverture des données, la Ville de Montréal a profité du TranspoCamp pour libérer des données recueillies par sa Direction des transports. L’AMT a présenté aussi son programme sur les données ouvertes.

Le TranspoCamp Montréal 2011  a rassemblé des professionnels des transports, des développeurs, des citoyens ainsi que les personnes intéressées par les nouvelles technologies appliquées au domaine du transport urbain. L’événement, gratuit était ouvert à tous.  Il comprenait une série d’ateliers de programmation où les développeurs intéressés par les données ouvertes sont entrés en dialogue avec toute personne concernée par les problématiques de transport, de même que plusieurs rencontres thématiques sur ces questions. Selon les désirs des participants, le TranspoCamp a abordé plusieurs des sujets suivants : données ouvertes, transport multimodal, systèmes de transport intelligent, modes de paiement, accessibilité, expérience utilisateur, auto- et vélo-partage, aménagement urbain, etc.

Pour ceux qui ne connaissent pas le mode de fonctionnement d’un forum ouvert, ce n’est pas une conférence traditionnelle avec panélistes et invités. Ce sont les participants qui déterminent les sujets au programme et la forme que prendra leur session (hacking, atelier, discussion, Q&R, démo, réseautage, etc.). Ainsi, l’objectif d’un événement de ce genre est surtout de stimuler la réflexion sur les opportunités qu’offrent les données ouvertes et ultimement de viser le développement de programmes et applications plus adaptés aux problématiques complexes des transports pour les citoyens.

 

Les personnes intéressées peuvent obtenir plus de renseignements en se rendant sur les sites suivants :

Le Living Lab de Montréal :       http://www.livinglabmontreal.org/TranspoCampMTL
Pré-inscription gratuite :             http://transpocampmtl2011.eventbrite.com/

 Le Living Lab de Montréal est un centre de cocréation et d’innovation ouvertes permettant la collaboration entre les citoyens, les chercheurs, les créateurs, les usagers, les entrepreneurs et les décideurs publics, privés et parapublics intéressés par le rôle du web 2.0 et des réseaux sociaux dans le développement de la ville d’aujourd’hui.  La fondatrice et animatrice de cette organisation est Madame Louise Guay.

De quoi a-t-il était question ?

Le domaine des transports est devenu le sujet de l’heure à Montréal. Mais au-delà des problèmes, il y a sûrement des solutions durables que vous êtes capable d’imaginer. Vous vous demandez seulement s’il y a des gens comme vous prêts à collaborer pour commencer à les mettre en application. Le TranspoCamp Montréal est l’endroit où vous pouvez apporter votre contribution et faire connaître votre point de vue.

 

Le TranspoCampMTL a abordé plusieurs des sujets suivants :

Données ouvertes, hacking, innovation, cocréation

Transport multimodal, infrastructures

Systèmes de transport intelligents (STI)

Systèmes d’information mobile

Modes de paiement, abonnement, tarification dynamique

Sécurité, accessibilité, confort, attrait

Expérience utilisateur

Promotion des transports publics

Auto-partage, vélo-partage, taxi-partage

Aménagement urbain, densification, diversification

Et d’autres encore que vous pouvez proposer vous-même en participant à cette journée !

Les technologies mobiles ont sans aucun doute le pouvoir de transformer notre manière d’habiter l’espace urbain, mais elles peuvent aussi créer des silos d’information si elles ne sont pas intégrées à la vie publique des citoyens de manière transparente, responsable et socialement équitable.

Nous savons que vous êtes nombreux à vouloir partager de l’information pour offrir des services de transport mieux adaptés aux besoins des citoyens, réduire les coûts d’exploitation des systèmes, répondre aux exigences du développement durable et ouvrir le chemin aux inititiatives qui vont dans le même sens, alors, agissez.

Comment ça fonctionne, un Forum Ouvert ?

Pour ceux qui ne connaissent pas, ce n’est pas une conférence traditionnelle avec panélistes et invités. C’est vous qui allez déterminer les sujets au programme !  Tout le monde est bienvenu et vous pouvez proposer de tenir une session au cours de la première heure de l’événement. Les sujets de session sont affichés sur un grand tableau qui sert à allouer l’espace dans la grille horaire de la journée. Les participants qui le veulent ajoutent ensuite leur nom sur le tableau et quand tout le monde est prêt, les sessions peuvent commencer.  Si vous trouvez que vous ne participez pas beaucoup à une session ou que ce n’était pas ce que vous pensiez, vous pouvez allez voir une autre session à n’importe quel moment. Levez-vous discrètement et votez avec vos pieds ! C’est votre conférence, après tout !

 

http://www.livinglabmontreal.org/

 

 

Yves ALAVO

La Maison du développement durable

50 rue Sainte-Catherine ouest

(Métro St-Laurent)

Montréal, H2X 3V4

Canada

Le jour de l’action, c’était : Jeudi 15 décembre 2011 de 08:00 à 17:00

 

Espaces temps : Pionniers de la libération des données, les données ouvertes.

http://espacestemps.ca/ca/

 

SAT, CULTURE NUMÉRIQUE EN POINTE

20 Jan

La Société des arts technologiques [SAT] a inauguré le 25 novembre 2011 ses nouveaux aménagements et agrandissements en présence de M. Gérald Tremblay, maire de la Ville de Montréal, de M. Laurent Lessard, ministre des Affaires municipales, des Régions et de

l’Occupation du territoire (MAMROT), de M. Raymond Bachand, ministre des Finances, ministre du Revenu et ministre responsable de la région de Montréal, ainsi que de l’honorable Claude Carignan, sénateur et leader du gouvernement au Sénat à Ottawa.

Se déployant désormais sur quatre étages, l’édifice de la SAT, avec son dôme emblématique (voir Photo Alavo) créé par l’architecte Luc Laporte, abrite l’éventail des activités de recherche, de création, de production, de formation et de diffusion d’une culture numérique distinctive qui représente bien la force et la vitalité de Montréal.

Avec ces nouveaux aménagements répartis sur 4500 mètres carrésincluant le nouvel étage, le Sensorium (Satosphère et Labo culinaire – Foodlab), la SAT explore de nouvelles manières d’aborder des contenus en immersion et compte, plus que jamais, tenir son rôle de Navire amiral de la culture numérique.  « Grâce à des réalisations remarquables comme celle de la Société des arts technologiques, qui propose une vitrine exceptionnelle de notre créativité numérique, Montréal peut désormais rayonner comme métropole culturelle, innovante et ville du savoir. La SAT, ce lieu privilégié de développement de la culture numérique, contribuera à mettre en valeur le talent des créateurs d’ici, tant à l’échelle nationale qu’internationale », a pour sa part fait savoir M. Raymond Bachand.

Convaincue que la culture et l’usage des réseaux sont inscrits dans notre ADN, Mme Monique Savoie, présidente-fondatrice de la SAT aime rappeler que : « La culture québécoise s’est construite par l’usage des réseaux fluviaux, des réseaux ferroviaires, des réseaux hydro-électriques, des réseaux d’économie sociale et d’entraide et des réseaux téléphoniques qui ont façonné son identité et développé sa culture entrepreneuriale. Aujourd’hui, avec son édifice branché au réseau de fibre optique, la SAT peut à son tour jouer pleinement son rôle de Hub urbain. ».

 

 

Illustrations : http://www.sat.qc.ca/post.php?id=1&post_id=2240&lang=fr

 

Une série ouverte d’événements :

Nuits d’Afrique SOUND SYSTEM

Après le succès connu l’été dernier lors du Festival International Nuits d’Afrique, voilà que s’installe à nouveau dans le paysage des rendez-vous incontournables de la World 2.0 à Montréal, l’innovatrice série Nuits d’Afrique Sound System en collaboration avec Masala Sono, le vendredi 10 février 2012 à la Société des arts technologiques de Montréal (S.A.T.)  Une soirée qui marquera l’aboutissement de la série de concerts Nuits d’Afrique…aux rythmes d’hier à aujourd’hui, qui se veut une rétrospective des origines et du parcours de la musique et des rythmes de toutes les Afriques. Le regard pointé vers l’avenir, ce spectacle de clôture ouvre l’horizon vers l’actuelle mouvance et l’avenir qui s’en dessine.

 

Une soirée sous le sceau de l’électro qui rassemblera des disques-jockeys de renommée internationale, mettant de l’avant les dernières tendances en musique du monde d’ascendance africaine à l’ère du numérique. Masala Djs ouvriront le bal, nous introduisant à l’univers World 2.0 ; originaire du Congo, Ngâbo racontera en rythmes, en textures et en mots son pays d’origine si bien que son appartenance à l’Amérique. En français, en anglais, parfois en swahili et avec un naturel élégant et terriblement pop, la musique d’Ngâbo est envoûtante, percutante et résolument contemporaine. Mr Ok, figure connue du hip hop haïtien de Port-au-Prince mêle Rap Créole, Kompa, Rara et lourde basse électronique. Citoyen du monde, basé à New York City, Chief Boima, véritable figure de proue de la World 2.0 baignera la soirée de ses mix de coupé décalé, Cumbia, Kudoro et Champeta ! Puis, le Vj Jérôme Delapierre créera une ambiance visuelle unique qui ponctuera les performances live. C’est bien plus qu’il n’en faut pour faire groover des centaines de personnes lors de cette soirée électronique de haut niveau, et exceptionnellement gratuite !

 

Yves ALAVO

Sachez que vous pouvez manger sur place et vivre une expérience culinaire :

Les 5@10 Aperitivo du Foodlab sont de retour pour 2012!

Les chefs Seth Gabrielse et Michelle Marek vous y attendent du mercredi au samedi et vous offriront une expérience d’art culinaire qui saura éveiller vos papilles gustatives…

Horaire : Mercredi au samedi, 17h à 22h

Adresse : 1201, boul. Saint-Laurent (3e étage)

Contact & Réservation de groupe : foodlab@sat.qc.ca

 

Nuits d’Afrique SOUND SYSTEM

Vendredi 10 février

Société des Arts Technologiques de Montréal (S.A.T)

1201, boul. Saint-Laurent

Tél : 514-844-2033

Heure : 21h

ENTRÉE LIBRE

 www.festivalnuitsdafrique.com

Informations sur les créations événementielles de la SAT :

http://www.sat.qc.ca/events.php?id=20&lang=fr

 

 

2011 une revue tonique et solidaire, espoir en 2012

31 Déc

Les lutins statisticiens chez WordPress.com ont préparé un rapport annuel 2011 pour ce blogue.

Voici un extrait:

Un cable car à San Francisco contient 60 personnes. Ce blog a été visité environ 3 600 fois en 2011. Si c’était un cable car, il aurait fallu à peu près 60 voyages pour transporter autant de personnes.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

 

 

ZAL IDRISSA SISSOKHO : VIRTUOSE DE LA KORA

Zal Idrissa Sissokho est devenu depuis 2007, après la mort à l’âge de 80 ans du Djeli Boubacar Diabaté, LE spécialiste de la harpe-luth africaine, de la kora, instrument-témoin de la civilisation mandingue, Zal Idrissa Sissoko est devenu le plus en vue sur le continent canadien et l’héritier de fait et de droit en la matière.  

Regardez Zal Idrissa SISSOKHO sur RéussirTV

 

Porteur et responsable de la conservation autant que de la diffusion du patrimoine social, historique, musicologique et des codes traditionnels, héritage des communautés, nations et cultures qui ont traversé et marqué de leur sceau des ères entières de civilisation en Afrique subsaharienne surtout, le Djeli (dans ce cas le Korafola) est à la fois sociologue, musicien, historien et ambassadeur légitime. Homme de culture et œuvrant en solitaire ou membre d’un collectif voué à une mission de défense et de promotion des valeurs traditionnelles, il est, par essence, agent de communication sociale.

Détenteur des douze clefs du mandingue, le griot, ou Djeli (jali), passé maître dans l’art de la parole, conservateur des « secrets plusieurs fois séculaires », il est le noyau le plus expressif (scientifique et pédagogue) de la dynamique globale de la « mémoire » au sein de la société et interprète privilégié du répertoire classique. Nous pouvons ainsi mieux situer la trajectoire de formation et d’apprentissage, mais encore l’éthique de création et d’interprétation, en un mot la place qu’occupe Zal Idrissa Sissokho dans la lignée historique et culturelle qui est la sienne : dépositaire de l’histoire impériale, mais aussi déclencheur des émotions par sa maîtrise de l’instrument de musique qu’est la KORA, libérateur des forces affectives et, fonction, chantre et musicien hors-pair.

Habité d’une force métaphysique et artisan appartenant au clan des gens de parole, conseiller inséparable des rois, le jali, selon Ousmane Huchard Sow, Ph. D, anthropologue, muséologue et musicologue de grande renommée, exerce « à côté de ses tâches de maître de cérémonie à la cour royale, des fonctions de précepteur des princes. Le jali était aussi l’homme courageux, maître de la parole, qui était là pendant les expéditions dangereuses et sur les champs de bataille avec son instrument de musique, pour raviver l’ardeur guerrière des troupes et faire retrouver à certains leur courage défaillant… Seul le jali jouissait du privilège de pouvoir parler franchement et sans détour au roi, souvent avec habileté grâce à sa grande maîtrise du verbe, à des images poétiques et des mélodies sensibles. »

Ambassadeur, médiateur, tel est aujourd’hui, au sein de notre vie sociale et culturelle canadienne, québécoise et montréalaise, Zal Idrissa Sissokho. Pour lui, « l’artiste peut faire passer des messages parce qu’il a une tribune lors des spectacles. Parce qu’il parle de manière sensible, il a la possibilité de toucher les gens et de les faire réfléchir sur ce qui se passe autour d’eux. Contrairement au politicien qui a un intérêt partisan, l’artiste est libre d’offrir son opinion aux spectateurs, par ses paroles et sa musique.»

Interrogé sur son sens de la communauté et son engagement social et communautaire, il reste discret.  Nous l’avions souvent vu offrir temps, talent et se retrousser les manches, motiver les jeunes, mais encore prendre part gracieusement à des spectacles qui aident les jeunes de la rue, contribuent à amasser des fonds pour des œuvres de coopération et permettent aux décrocheurs de retrouver les bancs de l’école. L’ayant eu à l’usure, il finit par admettre : « Je participe à des spectacles bénéfices dont les causes touchent au domaine humanitaire, tels les jeunes musiciens du monde, les artistes contre la faim. Comme artiste professionnel originaire du Sénégal, il est naturel pour moi de m’impliquer, de donner de mon temps. Je le fais pas seulement comme artiste, mais comme citoyen du monde. »

DIGNITÉ

Une dizaine d’années de participation à notre vie culturelle lui ont permis de collaborer avec plusieurs artistes, professionnels comme lui : « Toutes les collaborations m’ont marqué. Mais principalement celle avec Dan Bigras pour le show du refuge. Cet homme investit beaucoup de lui-même pour donner de la dignité aux démunis, à ceux qui sont dans le besoin. Et c’est tout à son honneur.

Les causes qu’il défend sont aussi les miennes. L’inégalité sociale vient me chercher dans le plus profond de moi-même. Le monde irait mieux si tous les humains sur cette terre avaient quelque chose à se mettre sous la dent. »

Le Festival international de Jazz de Montréal, Les Francofolies, le festival Mémoire et racines de Joliette, le festival international Nuits d’Afrique, le festival des musiques du monde en plus de jouer à Fès au Maroc au Festival des musiques sacrées, à Pratto en Italie pour le Festival Musiques du monde et de nombreuses tournées dans l’Ouest canadien, des concerts au Québec et en Ontario, deux séjours importants comme musicien à Las Vegas au cœur de la production spectaculaire « O » du Cirque du Soleil, une année 2008 soulignée par sa participation au Conseil des arts de Montréal en tournée, avec son orchestre Buntalo en plus d’une douzaine de concerts dans le réseau des maisons ou centres culturels sur l’île de Montréal.

Du tonus à en revendre, une mélodie qui stimule, des notes qui perlent et vous habitent, telle est la puissance et la grâce des créations de Zal Idrissa Sissokho : rythme, sons ancestraux et cadences actuelles, notes magiques qui tantôt coulent, tantôt explosent, mariées aux autres accents de la savane, des rivages africains et, désormais, de nos saisons nordiques. La musique de Zal, comme il se fait appeler par ses fans, est celle d’un artiste complet, solide, sérieux et sympathique. Énergie calme et assurance professionnelle, il vit, deux fois plutôt qu’une, la joie profonde que confère la paternité ajoutée au soutien de sa conjointe, artiste elle aussi et mère comblée.

Zal  Idrissa Sissokho est engagé dans une dynamique de combat pour plus de justice, pour une société qui puisse profiter au mieux des atouts que lui procure la diversité et milite, surtout, avec Diversité artistique Montréal et ses partenaires que sont Musique Multi-Montréal, pour enfin faire émerger une production culturelle représentative de la diversité du milieu professionnel. Il est encore plus précis : « Beaucoup de projets me travaillent particulièrement celui de faire un documentaire portant sur la réalité de ce que les immigrants, mais surtout les Africains, vivent en Occident. En ce moment, les médias montrent une image inexacte des deux continents : une Afrique pauvre, toujours plus pauvre et un Occident où tout le monde est riche. Moi, pour avoir vécu aux deux endroits, je veux montrer que ce n’est pas la vérité vraie. Pour la reconnaissance des artistes de la diversité, il faudrait une plus grande accessibilité aux salles de spectacle, une plus grande présence à la télé et à la radio. Ce serait beaucoup plus facile pour nous de se faire connaître. »

Un CD Silaba, avec quelques titres qui sauront vous amuser :  « spagne silaba ,,, Sénégal,,,  Sanou merci », lancé à la mi-février 2008, un calendrier qui se meuble au fil des mois, une reconnaissance méritée qui ouvre une nouvelle zone d’enrichissement du patrimoine canadien, une notoriété croissante qui plante ses racines dans le sanctuaire de la diversité culturelle authentique, autant d’atouts qui constituent les meilleurs augures d’un avenir ouvert et fastueux pour le virtuose canadien de la kora.

 

Yves ALAVO

http://www.reussirici.com/index.php?option=com_content&task=view&id=149&Itemid=96

 

 

YVES ALAVO, EXPERTISE STRATÉGIQUE EN DIVERSITÉ ET COMMUNICATIONS

28 Mai

Un habit conçu par Gianfranco Féré, couturier Italien de Milan

Monsieur Yves Alavo provient du milieu universitaire et des médias, diplômé en philosophie, journaliste professionnel et  titulaire d’une maîtrise en communications de l’Université de Montréal.  Il est auteur de nombreux ouvrages sur les questions de la diversité culturelle et collabore depuis plusieurs décennies à des publications dans le domaine socioculturel.

Poète il a publié Bleu de lune et soleil d’or chez Christian feuillette éditeur, il a reçu en novembre 2008 le Prix de l’Association  québécoise des professeurs de langue française (AQPLF) et de l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL).  Un autre ouvrage, Vertiges sublimes et couleurs des saisons intimes, a été lancé mardi 9 novembre 2010 à la Maison de la culture Ahuntsic.

Après la fonction publique provinciale (Commission des droits de la personne, Immigration et communautés culturelles), il a travaillé sur la scène internationale sous l’égide de la société Radio-Canada, avec Journalisme en démocratie pour le perfectionnement des journalistes professionnels des médias écrits et électroniques (techniques de recherche, méthodes d’entrevue, éthique et déontologie).  Depuis dix ans, il œuvre à titre de conseiller au sein de la fonction publique municipale (Ville de Montréal) où il a travaillé aux relations interculturelles et au Développement culturel.  En juin 2009, toujours au Service du Développement et des opérations, il est nommé  conseiller en soutien à la Coordination de la biodiversité.

Yves Alavo vient de recevoir, le 22 juin 2010 un diplôme d’honneur de l’Université de Montréal (Faculté des arts et des sciences) en appréciation et pour célébrer sa réussite professionnelle et sa contribution de façon exemplaire à l’avancement de la société.  Le 14 octobre 2010, l’Université de Montréal marquait trente années d’engagement en lui offrant une plaque de reconnaissance.  Le 9 novembre 2010, le Gouvernement fédéral du Canada, par le Ministre de la Citoyenneté, de l’immigration et du Multiculturalisme, lui décernait un certificat de reconnaissance pour son accomplissement remarquable à promouvoir la Culture au Canada.  Le 16 avril 2011, le REPAF (Réseau des entrepreneurs et professionnels africains) lui remettait le trophée Hommage à un homme exceptionnel lors du Gala Vision et inspiration, à titre de modèle d’inspiration et d’excellence et comme mentor auprès de la nouvelle génération.

le 14 avril lors du Gala Vision et inspiration

Photo Yves Koffi, professionnel de réputation international

Photo Yves Koffi, photographe professionnel

Trophée au mentor au service de la relève

 

Céline Juteau Maroni, Virginie Anne Bassène, les responsables et les membres de la cellule Mentorat

Comme conseiller en affaires interculturelles, sa responsabilité principale consiste à susciter au sein des services municipaux et sociétés para municipales une adhésion corporative conforme aux orientations et priorités de la Ville dans le dossier des affaires culturelles, des relations interculturelles et des communautés culturelles. A cette fin, il doit concevoir, instaurer, implanter et évaluer des politiques et des programmes permettant l’atteinte des objectifs fixés par l’administration.

Principales Responsabilités

  • Participe à la définition des orientations stratégiques de l’administration relative aux dossiers culturels, des relations interculturelles et des communautés culturelles.
  • Développe et maintient des relations d’échanges avec les partenaires privés, publics et communautaires, en vue de dégager, d’articuler, d’harmoniser entre les différents acteurs, les orientations dans le dossier des affaires culturelles, des relations interculturelles et des communautés culturelles.
  • Évalue la problématique générale des dossiers dont il est responsable en identifiant les objectifs, les ressources, les stratégies d’intervention à mettre en oeuvre, tant à l’interne qu’à l’externe de la structure municipale.
  • Participe à des études prospectives sur les grandes tendances sociales et assure la diffusion des résultats de ces études afin de permettre à la Ville d’évaluer les impacts et d’adopter les politiques et les orientations actuelles de l’administration en fonction des changements analysés.
  • Oriente et consolide les plans d’action développés par les Services municipaux à l’atteinte des objectifs reliés aux dossiers culturels, des relations interculturelles et des communautés culturelles.

 

 

DIVERSITÉ ARTISTIQUE MONTRÉAL

15 Mar
Bulletin DiversInfo Express – 15 mars 2011
Prochaine édition: 25 mars 2011
Date de tombée pour la publication de vos informations:
Mercredi 23 mars à 17h
Restons connectés
logo Facebook twitter logo

DiverInfo, le bulletin mensuel pour les membres et partenaires deDiversité artistique Montréal(DAM).

Vous y trouverez de l’information visant les artistes et travailleurs culturels, les dates de tombées pour diverses sources de financement, des opportunités et bien sûr, des nouvelles de DAM, de ses membres et de leurs projets.

Bonne lecture !

box_top.gifMission de DAM
Diversité artistique Montréal (DAM) a pour mission de promouvoir la présence des artistes et des organismes professionnels de la diversité culturelle dans le paysage artistique montréalais. Les principaux services aux membres consistent à outiller les artistes de la diversité par l’accompagnement d’affaires, la formation, l’information et le réseautage. Ils se concrétisent par des activités telles que le soutien individuel ou de groupe, les ateliers de formation sur la gestion de carrière, les activités de réseautage, la publication et la mise en ligne de recherches, de bulletins d’information, de babillards électroniques, de répertoires.
www.diversiteartistique.org |  info@diversiteartistique.org |  (514) 280-3581

DU NOUVEAU À DAM ?

► Nouveau service d’accompagnement pour les artistes et travailleurs culturels de la diversité artistique montréalaise 

Montréal, le 15 mars 2010 – Diversité artistique Montréal (DAM) est fier d’annoncer l’ouverture de son nouveau service d’accompagnement destiné à ses membres artistes et travailleurs culturels de la diversité artistique et culturelle de Montréal. L’annonce officielle sera présentée lors de l’événement Lundi Pluriel du 4 avril 2011, à compter de 17h, au café du Montréal arts interculturels situé au 3680, rue Jeanne Mance à Montréal.

Ce service est offert à tous les artistes et travailleurs culturels de toutes disciplines et de toutes origines qui ont besoin d’aide dans la planification et la réalisation de leur projet ou événement artistique.

L’objectif est d’outiller les membres avec des notions essentielles à la réalisation et au succès de leur projet. La nature de cette aide est aussi large que la diversité des besoins manifestés par les membres.

Ainsi, DAM offre de l’accompagnement en gestion de carrière pour les artistes, des conseils en notions d’affaires pour les organismes artistiques, ainsi que de l’aide pour la conception d’un plan de projet artistique, l’élaboration d’un budget et d’un montage financier, la rédaction de demandes de subvention, et autres. Les artistes et travailleurs culturels peuvent bénéficier de ces services sous forme individuelle ou en groupe.

Ce service d’accompagnement est offert gratuitement. Il suffit d’être membre de DAM, puis de prendre rendez-vous avec un accompagnateur aux coordonnées ci-après.

Le service d’accompagnement pour les artistes et travailleurs culturels de la diversité artistique et culturelle de Montréal est réalisé dans le cadre de Défi Montréal, une initiative du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec en partenariat avec Emploi-Québec et la Conférence régionale des élus de Montréal.

Diversité artistique Montréal (DAM)
La mission de DAM est de promouvoir la diversité artistique et culturelle dans les arts et la culture à Montréal. Pour ce faire, DAM offre aux artistes professionnels issus de la diversité artistique et culturelle une panoplie de services tels que de l’accompagnement, de la formation, des activités de réseautage, et de la représentation auprès des instances gouvernementales et autres.

Renseignements :
Diversité artistique Montréal (DAM)
1210, rue Sherbrooke Est
Montréal (QC)  H2L 1L9
T: 514-280-3581
info@diversiteartistique.org
www.diversiteartistique.org


► «Faire tomber les barrières et vivre la diversité»

Montréal, 14 mars 2011– À titre de partenaire de promotion, Diversité artistique Montréal (DAM) est fier d’annoncer la tenue de la 12e édition de la Semained’actions contre le racisme (SACR)coordonnée par le Centre International de Documentation et d’Information Haïtienne, Caribéenne et Afro-canadienne(CIDIHCA). Sous la thématique de «Faire tomber les barrières et vivre la diversité», l’événement qui prendra forme dans plusieurs villes québécoises et ontariennes est l’occasion de mettre en valeur le portrait hétérogène de la diversité culturelle au Québec et de porter un regard ouvert sur l’Autre.

DAM applaudit l’initiative de la SACR qui vise par différentes actions, à éliminer les discriminations et les injustices qui persistent, à déconstruire les préjugés qui demeurent et qui nuisent à la pleine participation de tous dans l’édification de notre société. Celle-ci court à sa perte et sa cohésion s’en voit fragilisée, si encore en 2011, des individus, des compétences en mesure de contribuer activement à l’essor de notre collectivité sont laissés à l’écart à cause de leurs origines ethniques, leurs appartenances religieuses, etc., d’autant plus dans le contexte actuel où la population issue de la diversité culturelle ne cesse d’augmenter.

DAM vous invite à participer en grand nombre aux multiples activités qui se dérouleront du 21 au 25 mars prochain parce que, comme nous le rappelle le CIDIHCA avec le thème de cette édition,  «le racisme est l’affaire de tous!» Un programme des plus variés comprenant musique, cinéma, conférences et débats honorera la diversité. Surveillez www.inforacisme.compour en connaître tous les détails.

À propos de Diversité artistique Montréal (DAM)

DAM a pour mission de promouvoir la présence des artistes et des organismes professionnels de la diversité culturelle dans le paysage artistique montréalais. Pour ce faire, DAM offre des services tels que ceux de la promotion des artistes de la diversité auprès des instances gouvernementales, de l’accompagnement d’affaires, de la formation en gestion de carrière artistique, des activités de réseautage, etc.

Diversité artistique Montréal (DAM)
Tél. :(514) 280-3581  | www.diversiteartistique.orginfo@diversiteartistique.org

-30-


ESPACE MEMBRES

Nous vous souhaitons la bienvenue à tous sur le vol AFROSOUL à destination de l’univers musical de Drê-D 

Le départ est prévu pour mercredi le 16 mars 2011 à 20 heures 30 au Club Balattou de Montréal situé au 4372 boul St-Laurent (coin Marie-Anne)
L’embarquement est gratuite (admission gratuite)

Bien entendu, nous rappelons aux passagers de ne surtout pas oublier les bagages importants soit l’ouverture d’esprit et la liberté de s’émerveiller à la découverte de ce nouveau talent

Accompagnés de musiciens hors pairs et artistes invités de marques plaisirs, joies, gaietés, émotions et danses seront au rendez-vous. Une soirée unique à ne pas manquer

Les musiciens vedettes pour la soirée
David Mobio- Clavier et choeur (Côte d’Ivoire)
Guy Langue-Basse (Cameroun)
Noel Mpiaza- Batterie et choeur (République démocratique du Congo)
Assane Seck-Guitare (Senegal)
Joe Dominic Donkor- Percussions (Ghana)
Amar Fall- Percussions (Sénégal)
Sista Cate- Choeur (Québec)

BOURSES, SUBVENTIONS, PRIX CONCOURS

► Voici quelques dates d’inscription aux programmes du Conseil des arts et des lettres du Québec. Pour la liste complète: http://www.calq.gouv.qc.ca/artistes/dates.htm 

Danse

Bourses de la relève : 10 septembre 2011

Bourses de développement

  • Recherche et création : 1er avril et 10 septembre 2011
  • Perfectionnement : 1er avril et 10 septembre 2011
  • Studios et ateliers-résidences : 1er avril 2011 pour la majorité des studios; 10 septembre 2011 pour la résidence chorégraphique à Berlin. Veuillez consulter le programme pour les détails.
  • Déplacement : en tout temps
Bourses de carrière : 15 octobre 2012 

Note: Les artistes et les collectifs d’artistes professionnels sont également admissibles au Programme de subventions aux projets de production pour les organismes en danse 2011-2012

Musique

  • Recherche et création : 1er avril et 10 septembre 2011
  • Commandes d’oeuvres et résidences : 1er avril et 10 septembre 2011
  • Perfectionnement : 1er avril et 10 septembre 2011
  • Studios et ateliers-résidences : 1er avril 2011 pour la majorité des studios; veuillez consulter le programme pour les détails.
  • Déplacement : en tout temps
Bourses de carrière : 15 octobre 2012 

Note: Les artistes et les collectifs d’artistes professionnels sont également admissibles au Programme de subventions aux projets de production pour les organismes en musique 2011-2012.


OFFRES D’EMPLOI

► OFFRE D’EMPLOI – Opportunité d’emploi avec le Conseil des Arts du Canada

Le Conseil des Arts du Canada recrute présentement pour le poste d’Agent, Relations publiques, Division des communications et promotion des arts.

Pour plus d’information au sujet du Conseil des Arts du Canada, veuillez visiter notre site Internet au www.conseildesarts.ca.

Les demandes doivent parvenir à competition@Conseildesarts.ca au plus tard le 23 mars 2011 et mentionner le numéro de concours 2406T.  Pour plus d’informations ou pour un profil d’emploi plus détaillé, veuillez communiquer avec Ange Diaquoi au 613-566-4414, poste 4114.  Vous pouvez aussi nous faire parvenir votre demande par télécopieur au 613-566-4323.
__________________________________________________________

OFFRE D’EMPLOI – Le Partenariat du Quartier des spectacles est à la recherche de gérants de site

L’équipe du Partenariat du Quartier des spectacles est présentement à la recherche de perles rares pour occuper le poste saisonnier de gérant de site. Et ce n’est pas un, mais deux postes qui seront disponibles!

Nos futurs collègues devront assurer la gestion et la supervision des places publiques du Quartier des spectacles, superviser les opérations lors des différents festivals et veiller à l’entretien et la sécurité des espaces et équipements au Pôle Place-des-Arts et au pôle Quartier Latin.

Toute l’info au www.quartierdesspectacles.com/2011/03/offres-demploi-gerant-de-site/

La date limite pour faire parvenir votre curriculum vitae et votre lettre de présentation est le 23 mars 2011.
____________________________________________________________________________________________________________________

OFFRE D’EMPLOI – Les Jeunesses Musicales du Canada sont à la recherche d’un (e) agent (e) de développpement

Les Jeunesses Musicales du Canada (JMC) sont un organisme à but non lucratif fondé en 1949. Leur mission consiste à développer le goût de la musique classique chez les publics de tous âges, de rendre accessibles des productions musicales de qualité et d’aider les musiciens canadiens à amorcer leur carrière. Depuis le printemps 2000, les JMC exploitent une salle de musique de chambre située en plein coeur du Plateau Mont-Royal à Montréal où sont présentés plus de 125 concerts par année dont la très grande majorité s’adresse au jeune public. Les JMC sont actuellement à la recherche d’un(e) agent(e) de développement pour l’ensemble de ses activités.

Sous la supervision de la directrice du département des concerts, l’agent(e) de développement participe à l’expansion des activités Jeune et Grand Public des Jeunesses Musicales du Canada.

De façon plus spécifique :
1. Elle/il est responsable de la réception et de la billetterie ;
2. Elle/il agit sur le développement du public des séries en salle (aux JMC) en mettant à jour la base de données et en participant au centre d’appels ;
3. Elle/il met en oeuvre les actions nécessaires à la réalisation de l’expansion des activités des secteurs jeune et grand public(recherche, vérification et entrée dans la base de données, production de documents promotionnels, envoi aux institutions d’enseignement, suivi téléphonique…) ;
4. Elle/il assure un soutien, qu’il soit administratif et/ou logistique, lors des différentes auditions nationales ainsi que pour différents évènements annuels (ex. Concours Musical International de Montréal, congrès annuel des JMC, etc.) ;
5. Elle/il appuie et assiste l’équipe du département des concerts dans la plupart des tâches quotidiennes.

Exigences :
1. candidat(e) bilingue
2. excellentes aptitudes en communication tant orale qu’écrite dans les deux langues officielles
3. intérêt marqué pour les arts et la culture
4. valorise les démarches de sensibilisation aux arts et de développement culturel
5. compétences et intérêt pour les tâches de nature administrative
6. sens de l’efficacité et minutie dans l’entrée des données
7. capable d’autonomie et d’organisation personnelle
8. fait preuve de beaucoup d’entregent
9. base des logiciels de bureautique usuels (Word, Excel, Outlook Express, etc.)
10. doit être admissible au programme Emploi-Québec

Début le 26 avril 2011 26 semaines à temps plein (35h/ semaine)

Pour soumettre votre candidature :
Veuillez envoyer une lettre de motivation accompagnée de votre curriculum vitae, d’ici le 29 mars 2011, 17h, à l’attention de Claudia Morissette, par courriel (cmorissette@jmcanada.ca) ou par la poste (Jeunesses Musicales du Canada, 305 avenue du Mont- Royal Est, Montréal, QC H2T 1P8).

N.B. Seuls les candidats retenus pour une entrevue seront contactés.


ATELIERS ET FORMATIONS

FORMATION – SESSION D’INFORMATION – offerte par le MAI
(Montréal, arts interculturels)

Thème : Le processus de création et de production en arts de la scène

Jeudi 17 mars  – En deux parties : de 11h à 13h et de 14h à 16h

Cette journée est mise sur pied afin de mettre en lumière les différentes étapes des processus de création et de production et examiner les différentes fonctions nécessaires à la réalisation de votre œuvre. Que fait un dramaturge exactement? Comment un directeur technique peut-il aider ma production? Quel est le rôle du directeur de production? Quelles sont les différences entre un compositeur et un concepteur sonore? Celles-ci ne sont que quelques questions auxquelles le MAI espère pouvoir vous répondre dans le cadre de sa session d’information qui aura lieu le jeudi 17 mars.

Les invités pour l’avant-midi sont Alexander MacSween (compositeur), Judith Allen (directrice de production) et Philip Richard-Authier (Directeur Technique). La session en après-midi comprendra Rachel Van Fossen(metteur en scène), Marie Marais (relationniste de presse), David Pressault (œil extérieur) et Eo Sharp(scénographe) – Lucie Bazzo (éclairagiste). Les présentations auront lieu en français (les périodes de question pourront cependant être dans les deux langues).

Merci de vous inscrire en contactant Michael Toppings au 514 982-1812 p. 224 ou par courriel auproduction@m-a-i.qc.ca d’ici le 15 mars à 17h.

Événement gratuit – Ouvert à tous
au café du MAI – 3680, Jeanne-Mance (rez-de-chaussée)
Apportez votre lunch!

Ce projet bénéficie du soutien financier du Ministère de la Culture, Communications et Condition féminine du Québec et de la Ville de Montréal dans le cadre de l’entente sur le développement culturel de Montréal 2008-2011.

►FORMATION – Accueillir la relève au conseil d’administration de son organisme

Cette formation, d’une durée d’une à trois heures, est donnée gratuitement par le Forum jeunesse et peut être offerte à un organisme ou un groupe d’organismes. Cet atelier participatif veut sensibiliser les responsables ou les intervenants jeunesse aux problématiques reliées à l’intégration des jeunes et à l’importance de la relève dans les lieux décisionnels. 

L’atelier permet de comprendre comment recruter des jeunes, où aller les chercher et comment les intégrer. On y explique aussi l’importance de la reconnaissance de l’engagement des jeunes au sein des organismes.

De plus, le FJÎM offre d’autres formations s’adressant directement aux jeunes de votre organisme :
– Participation citoyenne 101;
– Comprendre notre système politique;
– Avoir du leadership dans sa communauté;
– L’engagement des jeunes dans les lieux décisionnels de l’île de Montréal.

Pour plus de renseignements, contactez Sébastien Lemire à slemire@credemontreal.qc.ca ou au 514 842-2400 poste 2048.


ÉVÉNEMENTS ET SPECTACLES 

► Prochain Lundi Pluriel
À mettre à vos agendas! La prochaine édition des Lundis pluriels aura lieu le 4 avril 2011 au café du Montréal, arts interculturels (M.A.I.). Surveillez notre site web au cours des prochaines semaines pour de plus amples informations.

Concours Mon accès à la scène

du 17 au 20 mars, les finalistes en spectacle !

Montréal, le mercredi 9 mars 2011 — Du 17 au 20 marsaura lieu l’étape finale du concours Mon accès à la scène, organisé conjointement par l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, le Cirque du Soleil®, l’Union des artistes et Diversité artistique Montréal. Des 28 candidatures reçues, le jury a sélectionné 6 finalistes : Laetitia Zonzambé, leDuo Beija-FlorPêro, le Marjorie Fiset Quintet,Abat-Jour Théâtrepour la pièce Villes Mortes, et Les Productions Korimajpour la pièce Les Monstres en dessous. L’annonce des lauréats se fera le dimanche 20 mars, à 17 h,à la salle de diffusion de Parc-Extension.

Bourses et prix à gagner
Les lauréats du concours se partageront des bourses totalisant 10 000 $ offertes par le  Cirque du Soleil®. L’Union des artistes offrira une formation en gestion et développement de carrière conçue sur mesure par son service de développement professionnel et donnée par des professionnels du milieu. Diversité artistique Montréal accompagnera certains lauréats dans la gestion de projets artistiques.

Venez découvrir et encourager les finalistes !

LaetitiaZonzambé(Musique du monde)

Jeudi 17 mars, 20 h – Salle de diffusion de Parc-Extension
Cette auteure-compositeure-interprète originaire de la République centrafricaine propose non seulement des chants polyphoniques pygmées, mais aussi une fusion d’airs traditionnels, de soul, de funk, et de rhythm’n’blues.

Pêro (chanson)

Vendredi 18 mars, 20 h (1repartie)– Auditorium Le Prévost (laissez-passer requis)
Récipiendaire de la chanson primée Socan 2008, cet auteur-compositeur-interprète
offre des chansons à la poésie unique, parfois percutante, soutenue par son saisissant jeu de guitare, le tout accompagné de contrebasse et de mandoline.

Villes MortesAbat-Jour Théâtre (théâtre)

Vendredi 18 mars, 20 h (2e partie) – Auditorium Le Prévost (laissez-passer requis)
La compagnie Abat-Jour Théâtre présente deux contes tirés de Villes Mortes, une pièce de Sarah Berthiaume mise en scène par Bernard Lavoie qui propose une réflexion sur l’origine, l’éphémère, la catastrophe, le deuil, le vide et l’espoir.

Les Monstres en dessous, Les Productions Korimaj
(théâtre jeune public – 6 ans et plus)

Samedi 19 mars, 14 h – Auditorium Le Prévost (laissez-passer requis)
Nathan est un garçon de 9 ans comme les autres : il aime les pirates et les histoires de fantômes, mais il garde un grand secret : il urine au lit…
®®Duo Beija-Flor(musique du monde)

Dimanche 20 mars, 14 h (1re partie) – Salle de diffusion de Parc-Extension
La flûtiste Marie-Noëlle Choquette et le guitariste Charles Hobson proposent un répertoire alliant musique bosniaque, macédonienne, bulgare, serbe et roumaine.

Marjorie Fiset Quintet(musique jazz)

Dimanche 20 mars, 14 h (2e partie) – Salle de diffusion de Parc-Extension
Cette chanteuse et arrangeuse revisite le répertoire d’artistes qui l’ont marquée, de Marvin Gaye à No Doubt en passant par Harmonium, Jean Leloup et Indochine.

À propos du concours Mon accès à la scène
Rappelons que le concours Mon accès à la scène a été mis sur pied en 2004 afin de favoriser l’émergence d’artistes de la relève en arts de la scène (arts du cirque, danse, théâtre, musique et chanson), âgés de 18 à 35 ans, qui résident dans l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Coordonnées des salles de spectacles

Salle de diffusion de Parc-Extension
421, rue Saint-Roch (Métro Parc)

Auditorium Le Prévost
7355, avenue Christophe-Colomb (Métro Jean-Talon)

Les laissez-passer sont disponibles au bureau administratif de la maison de la culture (911, rue Jean-Talon Est, bureau 229), dans les bibliothèques de l’arrondissement ou en ligne sur le site accesculture.com
Renseignements : 514 872-6131

Source et renseignements :    Ville de Montréal
Arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension
Judith de Repentigny, chargée de communication
514 872-6840
judith.derepentigny@ville.montreal.qc.ca

ADHÉREZ MAINTENANT À DAM EN CLIQUANT SUR LE LIEN PRÉSENT